Forum de la guilde Compagnie du Loup Gris sur Kirin Tor - Alliance
 
AccueilAccueil  FAQFAQ  RechercherRechercher  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez | 
 

 [Livre] Dalaran et le Kirin Tor

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Martha Bauregard

avatar

Messages : 152
Localisation : Hurlevent

Feuille de personnage
Âge: 57 ans

MessageSujet: [Livre] Dalaran et le Kirin Tor   Jeu 17 Juil - 20:51

Citation :
Dalaran (royaume)

Dalaran est la citée-état fondé par les mages d'Arathi et dirigée par le Kirin Tor, elle se situe prés de la rive du Lac de Lordamere dans les montagnes d'Alteracs. Lors de la Guerre du Nexxus, la ville s'est déplacée dans la forêt des Chants de cristal dans le Norfendre. La ville s'est vue une nouvelle fois déplacée suite à la purge qui a eu lieu dans ses propres rues, dirigée par l'Archimage Portvaillant, successeur de Rhonin.



Création et débuts :



La deuxième ville de la Nation d'Arathor, Dalaran, a été fondée dans les terres au nord-ouest de Strom. Depuis sa création, la ville a servi de plaque tournante de la connaissance magique et l'expérimentation dans Lordaeron et le monde. Beaucoup de sorciers et mages ont quitté les confins retenus de Strom et se sont rendus à Dalaran, où ils espéraient utiliser leurs nouveaux pouvoirs avec une plus grande liberté.  Ces nouveaux colons ont utilisé leurs connaissances pour former les tours enchantées de la Citadelle Pourpre et se délectait d'y poursuivre leurs études.
Cependant, comme leurs nombres et leurs influences ont augmentés, de plus en plus de mages commencèrent à pratiquer leurs arts. Les lignes telluriques autour de Dalaran se fragilisaient, et à sa déchirure, les démons de la Légion Ardente se mirent à débarquer sur Azeroth. Les envahisseurs causèrent de nombreux ravages dans les rues et les campagnes de Dalaran malgré les efforts des magiciens. Craignant la révolte et l'action militaire de Strom, les dirigeants de Dalaran se sont tournés vers les Hauts-elfes. Ces derniers ont pu déterminer que les démons qui avaient été convoqués pourraient êtres repoussés, mais il faudrait trouver une solution sur le long-terme. Les magocrates conclurent alors un accord secret avec le Conseil de Lune-Argent et ainsi le Conseil de Tirisfal fut fondé.
Sous le regard vigilant de l'Ordre de Tirisfal, Dalaran est devenu le principal centre d'apprentissage pour les magiciens à travers le Pays. Le Kirin Tor fût ensuite fondé par les même magocrates, une secte spécialisée, chargée du catalogage et de recherches de touts les sorts, artefacts et objets connus à l'époque.





Histoire :

Pendant la Seconde Guerre Dalaran s'est engagé à soutenir l'Alliance de Lordaeron et a fourni une grande quantité de mages et sorciers à l'effort de guerre. La ville a été ravagée par la Horde , mais a pu être reconstruite à l'image de son ancienne gloire. Elle a ensuite été de nouveau attaquée pour l'Oeil de Dalaran, son dispositif de protection magique.

Avant la Troisième Guerre, la Citadelle Pourpre (une grande flèche élancée dans le cœur de la ville qui a abrité les plus grandes bibliothèques et grands laboratoires dans le monde) était en dehors de la ville, sur l'île de Croix, une rive sud du Lac de Lordamere. Dalaran était une très grande bibliothèque concentrant une quantité de livres et de tomes puissants colossale, occupée par les plus grands magiciens, dont l'Archimage Antonidas, Khadgar, Jaina Portvaillant, Arugal et Kel'Thuzad. Il a également été le site où était gardé Atiesh, le bâton du Gardien Medivh, après sa mort.

Cependant, pendant la Troisième Guerre le Fléau fût lâché sur ces terres par le Prince Arthas sous l'emprise du Roi Liche avec comme allié, la Liche Kel'thuzad.
La ville a été défendue par la Garde Magique et ses tours, mais fût malgré tout mise en pièces suite à la convocation d'Archimonde sur Azeroth. L'énorme démon a dévasté la ville à lui seul, en créant une effigie magique de la cité faite de poussière, qu'il a ensuite écrasé entre ses mains bleues, les puissantes tours de la capitales s’écroulèrent simultanément.






Peu de temps après la défaite de la Légion Ardente, cependant, les forces de l'Alliance sous le commandement du Connétable Garithos, retrouvèrent les ruines de la cité.
Les mages survivants du Kirin Tor sont revenus plus tard avec l'intention de la reconstruire et ont érigé un champs de force magique autour de la ville afin de prévenir les attaques futures, le temps qu'ils puissent la remettre sur pied. Le dôme arcanique était impénétrable et impossible à détruire par n'importe quels moyens connus.

Le nombre exact de personnes vivants dans le dôme de protection de Dalaran est inconnu, mais estimé à environ 3000 ou plus. La plupart des sorciers et leurs tuteurs habitent Dalaran, et la ville possède quelques citoyens réels. Une centaines de soldats habitent probablement dedans et peuvent être rassemblés lorsque l'appel aux armes retentit.
Les assistants sont souvent vus à l'extérieur du dôme. En particulier, l'archimage Ansirem Tisserune qui se déplace constamment sur ​​la périphérie de la coupole. L'archimage semble être en charge de Dalaran et mène un conclave de collègues assistants dans leur veillée de la coupole.

Avant la guerre du Nexus , Dalaran était une ville en ruine. Un dôme magique entouré des ruines, le long du siège de l'étude magique dans le monde d'Azeroth. Le dôme était impénétrable, de violet et opaque - on ne voyait rien au-delà. L'Archimage Rhonin a été choisi pour diriger le Kirin Tor et conduit la reconstruction de Dalaran et ses défenses. Bien que traditionnellement interdit de Dalaran, la Horde a été acceptée dans la ville grâce aux efforts de l'archimage Aethas Saccage-soleil. Après avoir décidé d'ouvrir leur ville à la Horde, ainsi, Dalaran est restée neutre pendant la Guerre du Nexxus contre Malygos et le vol bleu jusqu'à la chute d'Aile de Mort, volant au dessus de la forêt du Chant de Cristal.





Le cratère de Dalaran prés du Lac de Lordamere après que la ville fût déplacée.



Relations du Kirin Tor :

Une chose à prendre en considération est que trois des meilleurs magiciens de Dalaran: Khadgar , Jaina , et Rhonin , ont eu des relations positives avec des membres de la Horde dans le passé. Aussi, Antonidas a étudié les effets de la léthargie suffisamment longtemps pour savoir que les orcs pourraient être raisonnable en l'absence de leur soif de sang démoniaque. La Citadelle
Pourpre ne supporte pas la Croisade écarlate ouvertement, mais accepte leurs mouvements et leurs opérations tant qu'ils continuent à causer des troubles parmi les morts-vivants.

Les alliés de la Horde, les elfes de sang, ont également été des alliés et des membres productifs du Kirin Tor depuis plus de 2000 ans et se sont portés garant pour eux. L'inclusion des elfes de sang dans les rangs du Kirin Tor et l'avocat de la Horde, Aethas Saccage-soleil, dans le Conseil des Six, a assuré à la Horde un sanctuaire dans la ville, mais la femme de Rhonin et la sœur de Sylvanas, Vereesa Coursevent était opposée à cette notion.

Suite à la chute de Theramore par l'explosion d'une énorme bombe arcanique lancée par la Horde; Jaina Portvaillant, survivante de l'assaut dont la vie a été protégée par le sacrifice de Rhonin, découvrit que les Saccage-soleil ont soutenu Garrosh Hurlenfer à voler la Cloche Divine (artefact puissant de Pandarie voué à guérir le continent de la corruption des Sha) à ​​l'aide de portails pour infiltrer Darnassus (là ou était gardée la Cloche). Jaina mobilisa le Kirin Tor, les forces de l'Alliance et le Concordat argenté pour purger Dalaran de tout les membres de la Horde présent.
Après quoi, Jaina s'engage comme chef du Kirin Tor et auprès de l' Alliance, et déclare ouvertement la Horde comme ennemi de la Ville-Etat.



Aujourd'hui la ville vole au dessus de l'eau, nul ne sait où exactement.




La Cité Rose volant au dessus des nuages.


Remarque :


La Légion ardente dans son ensemble n'a pas été attirée par Azeroth grâce à l'utilisation par Dalaran de la magie des arcanes.
La deuxième invasion a été déclenchée par un plan soigneusement exécuté ourdi par Kil'jaeden de la soif de vengeance
d'Archimonde sur Azeorth causée pendant la guerre des Anciens. L'utilisation de la magie par les Bien-nés il y a 10 000 ans
est nettement différente de celle du Kirin Tor, Azshara et ses serviteurs ont attiré la Légion grâce à l'utilisation de la magie
incroyablement puissante alimentée par le Puits d'éternité .

Revenir en haut Aller en bas
Martha Bauregard

avatar

Messages : 152
Localisation : Hurlevent

Feuille de personnage
Âge: 57 ans

MessageSujet: Re: [Livre] Dalaran et le Kirin Tor   Jeu 17 Juil - 20:53

Citation :
Les Gardiens de Tirisfal
/Conseil de Tirisfal

Les sinistres agents de la Légion ardente, qui avaient été bannis à l'effondrement du Puits d'éternité, furent de nouveau attirés dans le monde par les sorts sans retenue des magiciens de Dalaran. Ces démons assez faibles n'apparurent pas en force, mais ils causèrent confusion et chaos dans les rues de Dalaran. La plupart des rencontres avec les démons étaient des événements isolés et les magiocrates au pouvoir firent ce qu'ils purent pour cacher au peuple ces événements. Les plus puissants magiciens furent envoyés dans l'espoir de capturer les démons, mais furent souvent incapables de maîtriser les agents solitaires de la puissante Légion.
Après quelques mois, les paysans superstitieux commencèrent à suspecter que leurs maîtres leur cachaient quelque chose. Des rumeurs de révolution commencèrent à se répandre dans les rues de Dalaran : les citoyens rendus paranoïaques commençaient à mettre en doute les motivations et les pratiques des magiciens qu'ils admiraient naguère. Les magiocrates, effrayés par la perspective d'une révolte paysanne et d'une réaction de Strom, se tournèrent vers le seul groupe dont ils pensaient être compris : les elfes.
Instruits par les magiocrates de l'activité démoniaque à Dalaran, les elfes envoyèrent immédiatement leurs plus puissants sorciers vers les terres humaines. Les sorciers elfiques étudièrent les courants d'énergie de Dalaran et firent des rapports détaillés sur les activités démoniaques dont ils prenaient connaissance. Ils conclurent qu'il n'y avait que quelques démons épars dans le monde, mais que la Légion elle-même resterait une menace si les humains continuaient à se servir de la magie.
Le Conseil de Lune-d'Argent, que dirigeaient les elfes de Quel'Thalas, conclut un pacte secret avec les magiocrates de Dalaran. Les elfes enseignèrent aux magiocrates l'histoire ancienne de Kalimdor et de la Légion ardente, histoire qui pouvait se répéter. Ils informèrent les humains qu'aussi longtemps qu'ils utiliseraient la magie, ils auraient à protéger leurs citoyens contre les agents de la Légion. Les magiocrates proposèrent de donner pouvoir à un seul champion mortel d'utiliser leur puissance pour mettre fin à l'éternelle guerre secrète contre la Légion. Ils insistèrent sur le fait que l'humanité ne devait pas être instruite de l'histoire du Gardien ou de la menace de la Légion sous peine que la peur et la paranoïa ne la plongent dans le chaos. Les elfes acceptèrent et fondèrent une société secrète dédiée à surperviser le choix du Gardien et à prévenir tout désordre dans le monde.
La société tenait ses réunions secrètes dans les clairières de Tirisfal, où les hauts-elfes s'étaient initialement installés à Lordaeron. La secte secrète prit le nom de Gardiens de Tirisfal. Les champions mortels qui étaient choisis pour devenir Gardiens recevaient d'incroyables pouvoirs magiques, elfiques et humains. Il ne devait y avoir qu'un Gardien en même temps, mais son pouvoir était tel qu'il devait pouvoir combattre seul les agents de la Légion où qu'ils apparaissent dans le monde. La puissance du Gardien était telle que le Conseil de Tirisfal seul était autorisé à choisir ses successeurs potentiels. Quand un Gardien vieillissait, ou se lassait de la Guerre secrète contre le chaos, le Conseil choisissait un nouveau champion et, sous contrôle sévère, canalisait la puissance de l'ancien Gardien dans le nouveau.
Les générations passaient et les Gardiens défendaient l'humanité contre la menace invisible de la Légion ardente sur toutes les terres d'Arathor et de Quel'Thalas. Arathor prospéra tandis que l'usage de la magie se répandait dans l'empire. Cependant, les Gardiens restaient aux aguets de tout signe d'activité démoniaque.
Revenir en haut Aller en bas
 

[Livre] Dalaran et le Kirin Tor

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

 Sujets similaires

-
» La mort du Roi-Liche, le RP et Kirin Tor.
» Dalaran: future capitale du RP?
» Les royaumes connectés à Dalaran en interserveur.
» [Skavens] Réactions sur le nouveau Livre d'Armée
» Début des events pré-cata ou pas ?!

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Compagnie du Loup Gris :: Archives de l'Institut Ebonlocke :: Bibliothèque-