Forum de la guilde Compagnie du Loup Gris sur Kirin Tor - Alliance
 
AccueilAccueil  FAQFAQ  RechercherRechercher  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez | 
 

 [Retranscription] Les Fardeaux de l'Empereur

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Erin

avatar

Messages : 50

Feuille de personnage
Âge:

MessageSujet: [Retranscription] Les Fardeaux de l'Empereur   Lun 2 Fév - 16:46

J'ai trouvé le temps de restranscrire la plus fameuse légende de Pandarie au cours de mon travail de chroniques. C'est à la fois un pan d'Histoire et une belle leçon pour ceux qui n'auraient jamais entendu l'histoire de l'Empereur Shaohao.


Citation :
Il y a dix mille ans, le jour où il fut couronné empereur de la Pandarie, Shaohao ne dérogea pas à la tradition voulant que tous les empereurs aillent demander conseil au grand eauracle des jinyu. Le cœur léger, le jeune empereur se présenta devant le prophète et attendit les bonnes nouvelles que celui-ci ne manquerait sûrement pas de lui annoncer.

L’eauracle écouta le chant de la grande rivière, mais écarquilla les yeux de terreur.

« Et l’eauracle vit devant lui un royaume de sorciers entourant un grand puits, d’où ils faisaient sortir une horde de démons. Un feu vert tombait du ciel et tous les continents du monde se fracturaient. »

Terrifié par la vision qu’on lui exposa, l’empereur Shaohao comprit qu’il ne vivrait pas une vie de luxe. De la petite ville de Fleur-de-l’Aurore, il entreprit son voyage pour sauver la Pandarie.



« Triste et sans espoir, le dernier empereur gravit la pente raide du mont Sans-Repos. Des dagues gelées déchirèrent sa robe de soie, et le froid mordant l’accabla durant son voyage.

L’empereur ne trouva le calme et le réconfort qu’en arrivant au sommet de la montagne, où il put s’entretenir avec le Serpent de jade, l’esprit de la sagesse. »

Le Serpent de jade invita Shaohao à se libérer de ses fardeaux, à purifier son esprit, et à ne faire plus qu’un avec la terre.

Le conseil du Serpent de jade le laissa perplexe, mais l’empereur ne pouvait espérer trouver d’autres réponses au sommet du pic glacé. Abattu, Shaohao redescendit péniblement de la montagne pour consulter son compagnon, le roi-singe, et déterminer sa prochaine action.



« Shaohao médita durant trois jours et trois nuits, car le conseil du Serpent de jade n’était pas clair. Comment était-il possible de se débarrasser de tout doute ?

Lassé d’attendre, le compagnon de voyage de Shaohao, le roi-singe, tailla un visage grimaçant étrange dans un morceau de bambou. Il pria ensuite l’empereur de placer le masque du doute sur son visage… »

Alors que le roi-singe avait agi par pure espièglerie, le masque fonctionna ; lorsque Shaohao retira le masque, ses doutes prirent une forme physique. Ils combattirent sept heures durant, mais le sha du doute finit par être enterré.

À partir de ce jour, le dernier empereur ne douta plus de pouvoir sauver la Pandarie de la Fracture. Il devint une créature de foi.



« Après sa victoire dans la forêt de Jade, l’empereur se sentit empli d’un courage nouveau, mais s’inquiétait pour l’avenir. Il alla demander conseil à la Grue rouge, l’esprit de l’espoir, dans les profondeurs des étendues sauvages de Krasarang.

Elle dit à l’empereur que l’espoir se trouvait en chacun de nous, si l’on cherchait bien. Puis le roi-singe offrit à Shaohao un masque du désespoir, représentant un visage terriblement triste. L’empereur mit le masque et libéra son propre désespoir… »

Le combat contre le sha du doute dura quatre jours et cinq nuits sous une pluie battante, mais avec l’aide de la Grue rouge et du roi-singe, le désespoir de Shaohao fut anéanti.

À partir de ce jour, l’empereur sut que l’avenir serait radieux. Il devint une créature d’espoir.



« Bien que débarrassé du doute et du désespoir, l’empereur était encore submergé par la peur. Il demanda conseil au Buffle noir, l’esprit du courage et de la détermination, qui vivait dans le désert par-delà la muraille.

Le Buffle noir, la Grue rouge, l’empereur et le roi-singe discutèrent longtemps de la nature de la peur, puis le roi-singe trouva l’inspiration. Il créa un masque de la peur, dont la seule vue provoquait l’effroi. Les mains tremblantes, Shaohao mit l’horrible masque afin de libérer ses peurs… »

Le combat contre le sha de la peur dura une semaine et un jour pendant lesquels le soleil ne se leva pas, d’après la légende. Quand il fut enfin vaincu et emprisonné, l’empereur était changé à jamais, car il n’avait plus peur. Il devint une créature de courage.



« Confiant et sans peur, l’empereur Shaohao pensait que rien ne pourrait l’arrêter. Toutefois, l’insistance de la Grue rouge le poussa à aller demander conseil au Tigre blanc, l’esprit de la force.

Le Tigre blanc décela en Shaohao une intrépidité dangereuse, qui est souvent le lot des gens sans peur. Il réunit donc les plus grands guerriers de la Pandarie pour mettre l’empereur à l’épreuve.

L’empereur Shaohao reçut un bâton de trois mètres et fut mis au défi de frapper l’un des guerriers. Ils combattirent des heures durant, mais les guerriers étaient trop rapides et agiles face à l’empereur inexpérimenté. Shaohao se mit en colère, lança des jurons et finit par casser le bâton contre son genou. »

Remis à sa place, l'empereur demanda au Tigre blanc ce qui n'allait pas et apprit que ses propres passions le rendaient faible. Pour sauver la Pandarie, Shaohao devait combattre sa peur, sa haine et sa violence.

Le roi-singe se mit au travail et tailla trois masques. L'empereur les porta l'un après l'autre et, avec l'aide de ses amis et des plus grands guerriers de la Pandarie, il vainquit et emprisonna sous terre le sha de la colère, le sha de la haine et le sha de la violence.

L'empereur s'en trouva changé à jamais et quand il entreprit la dernière partie de son aventure, il était une créature de patience, d'amour et de paix.



L’empereur Shaohao savait que l’énergie maléfique des sha (incarnation physique d’émotions négatives comme la colère, la peur, la haine ou le doute) représentait une grande menace pour les pandarens si on la laissait se développer sous la terre. Il chargea donc les plus grands guerriers de la Pandarie de contenir et de contrôler les sha.

Quelques heures seulement après que l’empereur Shaohao eut vaincu sa colère, sa haine et sa violence, le premier des Pandashan mit un genou à terre et prêta serment au dernier empereur.
Revenir en haut Aller en bas
 

[Retranscription] Les Fardeaux de l'Empereur

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

 Sujets similaires

-
» Grande Croisade + Empereur ?
» Proclamation de Sa Majesté l'Empereur
» Leipzig de Vive l'Empereur passe en précommande
» Vive l'empereur (Gio Games)
» Le tableau de l'Empereur que je préfère.

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Compagnie du Loup Gris :: Archives de l'Institut Ebonlocke :: Bibliothèque-