Forum de la guilde Compagnie du Loup Gris sur Kirin Tor - Alliance
 
AccueilAccueil  FAQFAQ  RechercherRechercher  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez | 
 

 Sur le pied de guerre

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Abermalt

avatar

Messages : 464

Feuille de personnage
Âge: Cinquantaine

MessageSujet: Sur le pied de guerre   Dim 29 Juil - 3:59

[Même s'il y a un canal campement rp sur le discord, je me dis que ça peut être pas mal de garder une trace des rumeurs ici aussi ! Je vous invite donc à les poster sur les deux supports !]

Après la visite du bateau, Abermalt avait fait embarquer ses propres affaires afin de les entreposer dans la cale. On trouvait donc trois tonneaux de rhum pour la traversée -à disposition de tous- et deux tonneaux de whisky pour le début des opérations -consommation personnelle cette fois. Il y avait aussi un imposant coffre scellé, lourd des armes qu'il contenait. Le vieux guerrier tenait semble-t-il à emporter son arsenal avec lui.

Les jours suivants, il les passa à la Marche de l'Ouest, alternant entre la supervision de la jeune génération Rocvent et l'orphelinat d'Amberina qu'il essayait encore de convaincre de les suivre. Il eut une longue et houleuse conversation avec sa fille -bien qu'il était réellement le seul à pouvoir produire un son- à propos du navire trouvé et de la malédiction qu'il portait.

Finalement, il fut décidé que les enfants Rocvent navigueraient à bord de la Nina dans le sillage de la flotte de l'Alliance, en emportant avec eux des fournitures essentielles à la prise de position sur terre. Ils disposaient donc d'une bonne quantité de nourriture et d'eau ainsi que le nécessaire de campement pour la compagnie et leurs alliés.  
Revenir en haut Aller en bas
Katanja

avatar

Messages : 171

Feuille de personnage
Âge:

MessageSujet: Re: Sur le pied de guerre   Dim 29 Juil - 8:28

Issh'naa reçu un courrier de Darnassus, venant des Editions du Nénuphar.
La lettre avait manifestement été écrite dans l'urgence par le Directrice, Ione Densilla, et annonçait de terribles nouvelles, qui confirmaient les rumeurs les plus alarmistes.

La Directrice avait pu faire embarquer les plus précieux précieux manuscrits sur un bateau marchand, mais demandait à sa demi-soeur de venir l'aider à déménager les caisses et meubles restants. Un billet au porteur était joint pour le réglement d'un portail vers Darnassus.

Issh'naa décida de faire immédiatement la lecture de cette lettre à toute la communauté de l'orphelinat, y compris aux petits, car c'est ainsi que sont élevés les Draeneï, dans la certitude que l'ennemi n'est jamais loin et qu'il est vain de cacher ses cornes sous un oreiller.
Revenir en haut Aller en bas
Katanja

avatar

Messages : 171

Feuille de personnage
Âge:

MessageSujet: Re: Sur le pied de guerre   Lun 30 Juil - 7:36

Bien que ne souhaitant pas trop le montrer afin de ne pas inquiéter Flo et les petits, Issh'naa savait lire entre les lignes des courriers de sa demi-soeur et perçu son trouble.
Aussi, elle demanda à Amberina de l'accompagner à Darnassus, avec son équipement de combat.
Revenir en haut Aller en bas
Amberina

avatar

Messages : 69

MessageSujet: Re: Sur le pied de guerre   Lun 30 Juil - 21:41

En apprenant la nouvelle, Amberina accepta aussitôt de l'accompagner. Elle devait bien ça à sa tante qui l'avait hébergée pendant qu'elle apprenait à devenir une ranger, et il y avait en plus tant d'animaux à essayer de sauver.

Avant de partir elle promis à Flo d'être prudente et de bien veiller sur Issh'nna et Ione. Et même si sa maman faisait de grands efforts pour ne pas montrer son inquiétude pour ne pas inquiéter les enfants, elle la connaissait trop pour ne pas voir qu'elle s'inquiétait énormément.

Une fois les au-revoir terminés, elle récupéra ses paquetages et les deux draeneï galopèrent à toute jambe vers Colinnes pour rejoindre Hurlevent au plus vite.
Revenir en haut Aller en bas
Abermalt

avatar

Messages : 464

Feuille de personnage
Âge: Cinquantaine

MessageSujet: Re: Sur le pied de guerre   Dim 19 Aoû - 21:34

La Nina mouillait encore au large de la Marche de l'Ouest lorsque l'ordre fut reçu de faire voile vers Kalimdor. Son équipage actuel avait bien tenté de troquer le pavillon noir contre celui de l'Alliance, mais le navire maudit ne semblait pas l'accepter et l'emblème bleu et or du Lion s'était teinté de noir à la manière d'un buvard. Cette tentative de changement d'allégeance avait qui plus est invoqué le fantôme du précédent capitaine : Œil-mort. Visible seulement de sa successeuse, il avait délivré un avertissement à celle-ci, choisissant de persister à ses côtés ensuite :

"Au cas où tu n'aurais pas saisi la teneur de notre marché, c'est ton âme qui appartient au navire, pas l'inverse. Inutile d'essayer de le travestir. En corsaire de Hurlevent qui plus est. Tsah."

C'est donc avec un retard volontaire que la Nina avait fait voile, afin de ne pas être prise pour une menace par la flottille de l'Alliance dans le sillage de laquelle elle voguait. A son bord, quatre Rocvent et leur navigateur -un nain nommé Cul-de-bouteille- mais aussi une tripotée d'esprits retenus par le navire assoiffé d'âmes.

***

"_Thenna, je peux savoir ce que tu fais ? demanda Tym après avoir trouvé sa cousine agenouillée devant les réserves de boulet de canons, son matériel de calligraphie éparpillé autour d'elle.
_Et bien comme tu peux voir je suis en train de graver des runes de sort sur ces boulets de canon afin de leur donner... Disons, un petit truc en plus dans la bataille, répondit la mage sans lever le nez de son travail minutieux. Vu que je suis une mage, on s'attend certainement à ce que je serve de pièce d'artillerie vivante dans le navire et que j'enflamme les voiles ennemies d'un simple claquement de doigt.
_Et ben, en fait...
_Mais j'en suis incapable ! Alors je me rattrape comme ça, enchaina Thenna en désignant le motif runique sur le boulet de canon. Pas aussi fiable qu'une bonne explosion pyrotechnique, mais il suffit de bien viser."

Le worgen hocha la tête, la plus curieuse de ses personnalités venant ensuite questionner sa cousine sur ses méthodes plutôt que de questionner les méthodes elles-mêmes.

"_Et de quel type de rune s'agit-il ici ? demanda Allan en pointant du doigt l'un des boulets.
_Oh, celui-là ? C'était juste un test pour voir si l'encre tenait bien. Je l'ai appelé Wilson, regarde il tire la langue. Bleh.
_Bonjour Wilson. dit simplement Tym, qui n'était pas du genre à remettre en question les amis imaginaires des autres.
_Dis donc, tu devais pas être à la vigie, toi ?
_Si, mais Tam n'aimait pas ça... Alors on a demandé à Alduriandre de prendre le relai.
_...Tu veux dire le cousin aveugle ?"

Dans un recoin de sa tête, Tym entendit Hans déclarer "Maintenant tu comprends en quoi c'était un problème, je l'espère." Mais ses propres réflexions furent interrompues justement par un cri de la vigie atteinte de cécité : "À tribord ! Obstacle !"
Se pressant sur le pont, la mage et le druide trouvèrent leur cousin au pied du grand mât, un corbeau juché sur l'épaule gauche.


"_Qu'est ce qui se passe ? Et comment tu as fait pour...? commença à demander Tym.
Pour toute explication, Alduriandre désigna l'oiseau qui lui piquait l'épaule du bec à un rythme régulier, avant de pointer du doigt le nid de pie converti en nid de corbeaux.
_Je ne sais pas ce qui s'est passé, mais beaucoup ont passé l'arme à gauche, dit le gilnéen en poussant du doigt le bec de son animal, lui intimant de stopper son décompte. Taya ?!" appela-t-il en se tournant vers le pont supérieur.

Un sifflement strident lui répondit, précédant la manœuvre du navire qui se dirigeait désormais vers le lieu indiqué, sa voilure et ses cordages s'animant d'eux mêmes pour ajuster sa vitesse.

La Nina arriva ainsi très vite devant le sinistre spectacle d'une bataille navale déjà conclue : Là où les embarcations brisées avaient été englouties, il ne restait plus désormais que des débris de bois et les cadavres d'orcs, d'humains et d'autres exposés à la surface. Devant le festin annoncé, les corbeaux tombèrent de la vigie en trombes mais déchantèrent rapidement en voyant que les requins avaient eu la même idée. La présence des squales chassa aussi l'idée des Rocvent de trouver des survivants dans ce champ de bataille, bientôt dispersé par les vagues et oublié sous les flots.


"Haa tant d'âmes et pas un seul dieu pour les réclamer."
D'un geste le fantôme d'Œil-mort anima la barre qui échappa aux mains de sa capitaine pour mener le navire plus avant dans le charnier. Une longue plainte spectrale se fit entendre depuis la figure de proue dont la sinistre gueule s'ouvrait et attirait à elle les âmes des marins tombés. La cacophonie des ectoplasmes arrachés à leur corps était insupportable pour l'équipage, mais Altaya tenta tout de même d'agripper la barre pour stopper son mouvement.

"Ne lutte pas idiote, ce navire a besoin d'âmes pour tenir à flot et toi avec."

Compromis ? signa la muette de ses mains après que la barre l'ait encore repoussée. Mes ennemis pas mes alliés.

"Bah, les pirates sont les ennemis de tous. Mais c'est d'accord, à une condition. Pour chaque âme épargnée tu seras chargée de nous en ramener une autre. A compter de maintenant." dit le spectre en levant une main vers la vivante.

Cette dernière hocha la tête d'un air grave avant de conclure le marché d'une poignée de main. A cet instant, le flot des âmes arrachées s'amenuisa pour se limiter aux marins de la Horde. Parallèlement, Altaya sentit une froide morsure lui prendre le poignet alors qu'un compteur chiffré d'encre noir était apparu sur sa chair et montait en flèche.


"Dis moi, se moqua le capitaine, la négociation n'est pas vraiment ton fort, je me trompe ?"

Négociation impliquerait que j'avais le choix. signa Altaya avec un regard noir pour le pirate.

"Ha, maintenant tu commences à saisir le principe !" rétorqua Œil-mort avec une bourrade ectoplasmique à l'épaule de sa successeuse.


Dernière édition par Abermalt le Dim 19 Aoû - 21:35, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Abermalt

avatar

Messages : 464

Feuille de personnage
Âge: Cinquantaine

MessageSujet: Re: Sur le pied de guerre   Dim 19 Aoû - 21:35


"_Elle est bizarre cette neige, avait fait remarquer Flora, alors que de fins flocons gris avaient commencé à tomber sur leur embarcation.
_Ce n'est pas de la neige, avait indiqué Alduriandre en faisant rouler l'un des flocons entre ses doigts.
_Non, c'est des cendres... avait conclu Thenna, qui s'y connaissait un peu plus que les autres dans ce domaine.
_Si ça c'est d'la cendre... Ces qu'ces nuages, c't'un incendie !" renchérit Cul-de-Bouteille.

Et si pourtant ces signes laissaient présager le pire quant à la situation sur place, ce n'est qu'une fois dépassées les côtes nord de Kalimdor que la réalité frappa l'équipage de plein fouet. Virant de bord pour longer le rivage, le navire fit face au spectacle apocalyptique de l'arbre monde en proie aux flammes. Sa cime avait laissé place à une couronne de feu dont la danse folle projetait dans l'air des nuages de fumée obscurcissant le ciel.

Thenna eut un hoquet de surprise et à l'exception d'Alduriandre, tous avaient des yeux comme des soucoupes. Pas totalement conscient de l'ampleur du désastre, l'aveugle demanda alors :


"_C'est la forêt ? Ils ont incendié la forêt ?
_Pas que la forêt... commença sa cousine.
_...L'Arbre ?!
_Ouais p'tit, répondit Cul-de-bouteille, prenant le relai de la mage qui pour une fois restait muette. J'ai d'jà vu des villes mises à sac, mais rien d'si catastrophique."

Avec un grondement frustré, l'aveugle se dirigea vers sa jumelle, sur le pont supérieur.

"_Taya, fait demi-tour ! On rentre !
Un sifflement interrogateur lui répondit.
_On arrive trop tard, cette bataille est terminée. Il n'y a plus rien à faire.
_Plus rien à faire ?! s'étrangla Thenna. Il doit y avoir des survivants quelque part ! On doit aller les trouver. Se battre pour eux ! C'est ce que font les Rocvent !
_Et tu veux te battre contre quoi ? Les flammes ?! Tu es juste capable d'en faire plus.
_Oh seulement si tu commences à me chauffer comme ça..."

Mais la dispute des deux cousins fut interrompue par un bruit mat. Tym venait de s'effondrer sur place, en proie au déchaînement des différentes personnalités que son corps hébergeait :

"ILS ONT OSÉ ! ENFLAMMER UN ARBRE MONDE ! LAISSEZ MOI ! JE VAIS TOUS LES DÉCHIRER ! LEURS MISÉRABLES RACES MÉRITENT L'EXTINCTION !"

Tam, le Loup, était dans une fureur rare. La colère, dépassant même sa peur des flammes, avait fait enfler son corps noir et ses yeux jetaient des éclairs écarlates.

"_Arrête ! Y a encore un bout d'océan entre nous et eux, on peut pas y aller comme ça ! criait Tym qui s'efforçait de le retenir.
_GOLDRINN ME DONNERA LA FORCE ! LA JUSTICE D'ELUNE SERA RENDUE !»
_Hmpf Justice est un bien grand mot venant d'une bête sauvage, déclara Hans, le hibours, en venant à son tour bloquer le passage au loup. Tu ne cherches qu'à nous emporter dans une vendetta qui nous serait préjudiciable.
_Tu n'aides pas vraiment... Allan ?!" appela l'humain, ses bras passés autour du cou du loup pour bloquer son avancée.

Mais le cerf était ailleurs, occupé à rassurer la petite fleur recroquevillée sur elle-même et en pleurs :

"_Les arbres... Je les entends pleurer e-et crier... Ils ont trop peur. Et mal, ils ont mal.
_Les enfants d'Aessina ont subi une terrible attaque, mais tant que le cœur de la forêt est préservé, ils pourront guérir. Nous apaiserons leur douleur."

Inconsolable et tourmentée, la petite fleur ne se laissait pas atteindre par ces résolutions, aussi le cerf se contenta de s'allonger à son chevet, l'entourant de ses sabots et la couvant du bout du museau, alors que les sanglots résonnaient dans l'esprit du druide.

De leur côté, Tym et Hans s'efforçaient de maintenir leur emprise sur le loup qui se débattait entre leurs mains, sa gueule jetant des braises et des imprécations. Marvin, l'ours, leur apparut alors, flottant à leur côté comme un fantôme maussade :


"_Je sais que je n'arrive pas au meilleur moment, mais...
_À moins que tu aies prévu de nous aider, alors non, effectivement, râla Tym.
_...ET ILS MOURRONT PAS DE LEUR BELLE MORT...
_...tu te souviens qui était restée à Darnassus ces derniers jours ?
_Oui bien sûr que nous le savons, répondit Hans. Nous le savons tous.
_Et on va la retrouver. Sitôt qu'on aura débarqué, déclara l'humain avec une assurance aussi vacillante que sa position face au loup enragé.
_...LE VENT BALAYERA LEURS OS...
_...Mais si on y arrive pas ?
_Non. Ne commence pas."

Devant ses yeux, Tym vit courir une silhouette féminine d'un blanc laiteux, indistincte mais pourtant reconnaissable entre mille, alors qu'elle cherchait à échapper aux flammes d'un incendie vorace. Sa volonté vacilla et il eut du mal à reprendre le dessus sur le loup qui forçait le passage.

"_...TU SAIS QUI EST NOTRE ENNEMI !
_On arrive déjà trop tard pour l'arbre... On arrive peut-être trop tard pour elle aussi...
_Non, non, on va la retrouver !
_Elle est sûrement déjà morte... Partie en fumée...
_Arrête !"

Rattrapée par les flammes, la vision de porcelaine se tortilla sur place un instant, torturée par le feu avant de s'évanouir en un nuage de cendres.

"_Tu l'aimais vraiment... Je t'avais dit que ça nous ferait du mal. D'une façon ou d'une autre...
_TAIS TOI !
_DÉVORE LES TOUS !"

Il n'avait cédé qu'un instant, mais en sortant de son introspection désastreuse il sentit entre sa mâchoire la fourrure et les muscles tendus par l'effort. Sur sa langue le goût du sang. Et au travers d'yeux embrumés par les larmes il vit que ses crocs s'étaient refermés sur le bras d'Alduriandre. Son cousin, en voulant le retenir avait adopté sa forme worgen et subi sa morsure soudaine. Desserrant l'emprise de sa mâchoire, Tym recula, penaud et troublé.

"_Je croyais que les druides étaient des gardiens de l'équilibre, dit Alduriandre sur le ton de la réprimande. Tiens toi tranquille maintenant.
_Désolé... Je pensais pas... Tu ne sais pas...
_Si. Je le sais, le coupa l'aveugle. C'est pour ça que je n'hésiterais pas à te mettre aux fers et dans la cale s'il le faut."

Le silence retomba sur le navire avant qu'il reprenne, pour tous :

"_Vous voulez aller là bas ? Très bien. Mais on restera en marge des conflits. Personne ne nous prendra pour des alliés. Il nous faudra un endroit où cacher ce navire. Et qu'on s'en tienne à des manœuvres simples et brèves.
_Et si on trouve des rescapés ? demanda Thenna.
_Tu tiens vraiment à les inviter sur un navire pirate maudit ?
_Eh, pourquoi pas, dit Œil-mort en aparté pour celle qu'il hantait. C'est toujours plus simple quand les futurs esclaves montent sans faire d'histoire. Ça leur évite de perdre de la valeur."

Altaya signa que cela ne se passera pas ainsi. Mais tout de même, leur marge de manœuvre était drastiquement réduite, considérant les circonstances.
Revenir en haut Aller en bas
Abermalt

avatar

Messages : 464

Feuille de personnage
Âge: Cinquantaine

MessageSujet: Re: Sur le pied de guerre   Dim 19 Aoû - 21:35


"C'EST BON LE FAUVE EST LÂCHÉ ! ON DÉCROCHE !" beugla Thenna après que Tym ait bondi de la Nina.

Le druide, une fois qu'il eut rassemblé ses esprits, avait demandé à rejoindre la terre et leurs compagnons d'arme sur un autre bateau : Le Rose noire. En marge du débarquement de l'Alliance, ce dernier était monté à l'abordage d'un navire elfe déjà assailli par la Horde, ce afin de porter secours à son équipage.

La Nina avait donc profité de sa vitesse et de sa légèreté pour approcher au plus près de l'embarcation en détresse par l'autre bord, et larguer son colis de crocs et de griffes. Mais la présence des engins volants de dernière génération de la Horde l'avait forcée à se retirer en vitesse afin d'éviter le bombardement.


"_Trois volants qui nous prennent en chasse ! cria Cul-de-bouteille en désignant les machines lancées à leurs trousses.
_Qu'est-ce que c'est ?! réclama Alduriandre que les bruits de moteur, de canons et les cris de guerre n'aidaient pas vraiment à se faire une idée.
_J'en sais rien, on dirait des mini-zeppelins ! cria Thenna. C'est comme si un marchand de jouets avait voulu faire une canonnière de la Horde pour des orcs adolescents !
_Tu peux utiliser ta magie pour les descendre ?!
_Ils sont trop loin pour moi ! Je t'ai dis que j'avais une portée de sort réduite !
_Va armer les canons avec Cul-de-bouteille alors !
_Mais je suis pas canonnière ! Je suis enchanteresse !"

La mage avait beau protester, les agiles bombardiers ne leur donnaient de toute façon pas le luxe de rester dans leur zone de confort. Un long sifflement du pont supérieur précéda une manœuvre du navire qui fit volte-face, forçant son équipage à se cramponner à ce qu'il pouvait saisir. L'ennemi était désormais dans la ligne de mire des canons de proue.

"_Alors comment qu'ça marche tes boulets enchantés, la p'tiote ? demanda le navigateur improvisé artilleur.
_Oh ben c'est tout pareil que les autres, mais avec simplement une incantation avant la mise à feu !"

Le nain et l'humaine s'efforçaient d'armer l'un des canons aussi rapidement que possible, pour le pointer sur l'un de leurs trois assaillants. La mage prononça quelques mots de pouvoir avant d'insérer le projectile qui se mit à crépiter d'énergie arcanique. Un signal plus tard et la mèche se mit à grésiller.

La détonation de poudre et d'arcane mêlées qui suivit fut si retentissante que la pièce d'artillerie sauta sur son support, les deux canonniers amateurs jetés au sol. Le boulet fila dans les airs dans un feu d'artifice pourpre, libérant des éclairs d'arcane en tous sens. Et s'il manqua sa cible, les déflagrations de magie suffirent à en percer le ballon flotteur, provoquant l'explosion de l'engin volant.


"_Tempête du Néant ! Yay ! acclama Thenna, des acouphènes plein les oreilles.
_Y en reste deux ! beugla Cul-de-bouteille. Attention ça arrive !"

Les bombardiers restants approchaient à vive allure, se préparant à se séparer pour prendre le bateau sur ses deux bords. Alduriandre tira alors un appeau de sa sacoche, soufflant un cri de corbeau qui se fit entendre sur tout le navire. Les volatiles du nid-de-pie s’élancèrent à la suite du signal, fondant sur l'une des cibles hostiles en approche. Entre battements d'ailes, griffures de serres et coups de bec, ils harcelaient la pilote qui s'efforçait de les chasser à grands cris. Mais les oiseaux n'en démordaient pas, attaquant au visage et empêchant l'orque de poser les mains sur les commandes de son appareil qui fit une embardée violente, la faisant basculer. Les corbeaux ne la suivirent pas tout de suite lorsqu'elle tomba à l'eau : ils avaient retenu la leçon des requins et se contentait pour l'heure de planer au dessus du corps, des fois que les squales soient absents de ce rivage.

"Plus qu'un, il est sur nous !"

Une nouvelle détonation se fit entendre, un tir ennemi cette fois. Le projectile surchauffé du bombardier fondit sur le pont du navire dont le plancher explosa violemment, projetant en tous sens des lames de bois brûlantes et faisant choir son équipage.

"Haha ! Tu sais que plus il sera endommagé et plus il aura besoin d'âmes pour régénérer ?!" se moqua Œil-mort, tandis qu'Altaya se cramponnait à la barre pour se relever.

Décidant d'intervenir à son tour, la muette saisit la roue d'une poigne ferme et mêla son esprit à celui du navire. Cela lui fit l'effet d'une brusque plongée dans la mer, une mer glaciale et habitée par une foule d'âmes damnées, avides de la tirer par le fond et de l'emporter avec elles dans les abysses.

Le navire, devenu une extension de sa volonté autant que l'inverse, s'anima sous le commandement de son capitaine. Ses cordages claquèrent dans l'air, s'élevant pour saisir le bombardier en vol ainsi que son pilote. La machine et l'orque furent rapidement séparées, la première jetée contre les flots et la seconde projetée sur le pont.

La peau-verte se débattait à grands cris, mais toujours plus de cordes venaient s'enrouler autour d'elle, comme autant de serpents à la moiteur dérangeante, l'enveloppant jusqu'à la bâillonner. Alduriandre, Thenna et Cul-de-bouteille s'étaient rassemblés autour de la victime du navire maudit, gardant tout de même leurs distances, des fois que cela tourne mal aussi pour eux.


"Tu es certaine de vouloir nous embarrasser d'un prisonnier ?" se méprit l'aveugle.

Un cercle de gravures commença alors à apparaître sur le plancher autour de l'orque ligotée, des griffures formant plusieurs fois le mot "NON", comme taillées à la serpe.


"Nan, elle va laisser la malédiction faire son office maint'nant." expliqua Cul-de-Bouteille.

Étrange que le navire communique par l'écrit avec eux, pensa le nain. Pour les précédents capitaines, il avait toujours adopté une voix fantômatique particulièrement sonore, et glaciale. Certainement que la malédiction s'adaptait d'une façon ou d'une autre à l'âme qui y était liée.

Le corps de la peau-verte se tordit plusieurs fois sur le sol, affligé d'une douleur battante. Une lueur ectoplasmique jaillit de ses yeux alors que son âme était lentement consommée par le navire. Dans le même temps les dégâts dus au bombardier se réparaient d'eux-mêmes, le plancher se reformant d'une façon étrangement organique. Altaya eut un frisson en sentant l'esprit se consumer, attisant la faim des autres damnés du navire dont le nombre venait encore d'augmenter.

A la fin, il ne restait plus de trace de l'attaque. Seules subsistaient les écritures sur les planches et la pilote orque desséchée qui fut promptement jetée à l'eau.


"_C'était un peu glauque...commenta Thenna. Et je dis ça en ayant vu le passage du Fléau dans Dalaran...
_Et maintenant on fait quoi ? demanda Cul-de-bouteille.
_Il faut qu'on trouve un endroit où se cacher. Avec ce pavillon, ni la Horde ni l'Alliance ne nous feront de cadeaux..."

Œil-Mort se tourna vers le capitaine actuel du bateau, encore troublée par la sensation de l'âme dévorée. Ça n'avait été ni délectable, ni même agréable... Mais elle savait qu'à terme cela le deviendrait. On s'habitue toujours au goût du pouvoir, même le plus abject.

"Maintenant que tu commences à prendre le coup, je peux te montrer un ou deux trucs."

Prenant place à la barre, le spectre pirate balaya l'air du bras, posant un voile de décrépitude sur l'embarcation. En un instant, le navire se changea en épave flottante : voiles déchirées, bois pourri, plancher troué... Il n'y avait pas un recoin qui ne soit pas couvert d'algues ou de balanes, comme si le bateau avait connu plusieurs naufrages.

"Ça, c'est le navire tel qu'il serait sans la malédiction pour le tenir à flot. Avoue que ça a quand même moins de gueule, non ?"

Altaya hocha simplement la tête, posant la main sur la barre afin de voir si le navire restait fonctionnel sous sa véritable apparence. Mais elle se dit que s'il ne l'était pas, ils seraient tous déjà passés sous l'eau.

"Maintenant, tu peux aller te planquer avec d'autres épaves dans un coin. Personne ira vous chercher des crosses si on vous croit mort. P'têtre bien des pillards éventuellement. Mais bon, qui viendrait piller des pillards qui viennent de se faire laminer, hein ?"

Altaya fit la moue tout en cherchant du regard un endroit propice à accueillir une épave flottante. Cette apparence ne les préserverait qu'un temps. Elle savait que le pillage était une seconde nature chez les orcs. Et les gobelins. Et les Réprouvés...
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Sur le pied de guerre   

Revenir en haut Aller en bas
 

Sur le pied de guerre

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

 Sujets similaires

-
» [2500 pts] l'armee de Karhnage s'en va en guerre
» Gagner la guerre (Jean-Philippe Jaworski)
» WAB Guerre de 100 ans, Règles spéciales et listes d'armées
» Petites histoires de sous marins de la 2 nd guerre mondiale
» Litterature guerre sous-marine

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Compagnie du Loup Gris :: La Façade :: Aventures-