Forum de la guilde Compagnie du Loup Gris sur Kirin Tor - Alliance
 
AccueilAccueil  FAQFAQ  RechercherRechercher  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez | 
 

 Le Sanctuaire de l'Aiguille de Jade

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Erin

avatar

Messages : 50

Feuille de personnage
Âge:

MessageSujet: Le Sanctuaire de l'Aiguille de Jade   Dim 13 Oct - 12:07

Dressé au sommet d’une des imposantes montagnes de la région, surplombant un pic vertigineux mais néanmoins dominé par les nuages noirs qui libéraient une bruine continue, le temple de l’aiguille de Jade recevait aujourd’hui une visite inhabituelle.

Une silhouette drapée d’un épais manteau de voyage se hâta de traverser la cour qui menait au petit sanctuaire. C’était la première fois depuis bien des années qu’elle foulait le sol de ces lieux jadis si familiers. A son approche, l’imposant serpent-nuage blotti à l’abri de la pluie redressa la tête mais sembla bien vite s’apaiser en la reconnaissant.


« - Bonjour Kanaa. »


S’accordant une brève mais affectueuse caresse derrière la tête de la créature en guise de retrouvailles, Zai Ji se hâta de déplacer le panneau coulissant faisant office de porte pour entrer dans le monastère.
Elle était en retard après tout.


A son arrivée, les trois personnes présentes tournèrent le regard vers elle. Des regards bien différents.
Au fond de la salle, le vieux pandaren vêtu d’une ample toge lui adressa un sourire bienveillant accompagné d’un geste l’enjoignant à prendre place. Trois coussins étaient disposés devant lui, dont deux occupés par un grand gaillard qui lui fit un bref signe, lui aussi visiblement heureux de la voir. Mais la pandarène assise à ses cotés, portant une tunique noire et une longue tresse tombant dans le dos dévisageait Zai Ji d’un air glacial.

La jeune Choniqueuse vint vite s’installer à la place qui l’attendait en laissant tomber son manteau de voyage trempé, et baissa la tête.


« - Je suis vraiment confuse, j’ai essayé de venir le plus vite possible. »


Le vieux pandaren leva doucement une main apaisante.


« - Je sais que le sens de l’orientation n’est pas la première de tes qualités, et il y a fort longtemps que tu n’es pas venue ici après tout. »


Comme dans les souvenirs de Zai Ji, le maître Patte-d’Onyx était un véritable parangon de douceur et de sérénité, sa voix chaleureuse suffisait à calmer sa gêne. Mais force était de constater que l’âge avait une prise certaine que l’on ressentait dans son regard fatigué et son ton plus lent qu’autrefois.


« - L’essentiel est que tu sois là ! »


L’œil en revanche vif et l’air guilleret de son vieux camarade Yensin contrastait parfaitement avec l’état du maître, lui semblait au mieux de sa forme. Bâti comme un yaungol, il avait toujours été un camarade rassurant et bourré d’optimisme.
La dernière pandarène garda le silence sans se départir de son air dur. Zai Ji ne pouvait s’empêcher de ressentir un certain malaise face à un regard si terrible. Elle savait pertinemment ce que Lynna avait à lui reprocher, et cela ne changeait pas malgré les années.
C’est alors que l’absence d’une personne la frappa.


« - Jing n’est pas ici ? »


Ji vit alors s’assombrir les expressions de Yensin et du vieux maître. Elle sentit aussi plus qu’elle ne vit les yeux de Lynna la foudroyer, avant qu’elle daigne finalement ouvrir la bouche, méprisante.


« - Tu ne te soucies donc même pas du sort de ton foyer lorsqu’il vit ses heures les plus sombres ?
- Lynna… »



La fougueuse se ravisa au regard attristé du maître Patte-d’Onyx. Celui-ci s’adressa alors à Zai Ji.


« - Comme tu dois le savoir, Jing a rejoint les rangs du Lotus Doré. Et les derniers événements… leur ont coûté des pertes terribles. »


La chroniqueuse porta doucement une main à sa bouche, regrettant immédiatement d’avoir posé la question. Elle chercha des mots d’excuse mais Patte-d’Onyx reprit.


« - Jing a vécu pour ses convictions, il n’a pas à en éprouver le moindre regret bien que sa disparition nous alourdisse le cœur à tous. Mais si j’ai demandé aujourd’hui à mes anciens élèves de venir, c’est justement pour connaître la direction que chacun prend, vos buts. »


Fixant alors Lynna de son regard éternellement bienveillant, le vieux maître l’invita à commencer. La pandarène se fit plus droite et quitta l’air sévère qu’elle réservait jusque là à Zai Ji pour prendre un ton solennel.


« - Je n’ai d’autre but que celui qui m’incombe en tant que pandashan aujourd’hui, notre terre traverse de terribles épreuves en ce moment même et il y a énormément à faire pour guérir ses blessures. Je suis heureuse de vous revoir maître, et je n’ai pas hésité à quitter momentanément mes responsabilités pour être ici aujourd’hui… mais mes frères et sœurs auront besoin de moi dès que possible. »


Le maître acquiesça.


« - Ton sens du devoir est toujours aussi aiguisé, et tu me sembles moins intrépide qu’autrefois. Mais je voudrais que tu sois prudente, je n’ai aucune envie de connaître à nouveau la perte d’un de mes élèves.
- Oui maître. »



Le regard de Patte-d’Onyx passa alors sur Yensin, qui comme toujours vint apporter sa dose d’enthousiasme.


« - L’écartement des brumes est une véritable aubaine ! En tant que maître pêcheur j’entends ! Toutes ces mers dont aucun pandaren n’avait entendu parler, c’est juste fabuleux. Et tout ce que les autres pêcheurs du monde peuvent nous apprendre ! J’ai entendu parler de concours de pêche sur les côtes de… l’étrange ronce, ou quelque chose comme ça ! On m’a aussi parlé d’une race de pêcheurs chevronnés qui vivent sur une terre lointaine tout au nord. Je me rends compte que j’ai encore énormément à apprendre, et quand ce sera fait je reviendrai défier cet homme… ce Nat Pagle. »


Le maître accueillit la déclaration avec un large sourire. Yensin avait toujours été mitigé entre l’apprentissage des arts martiaux et sa passion pour la pêche, et il semblait avoir choisi sa voie. Le maître Patte-d’Onyx l’avait bien vite remarqué et lui avait fait savoir que même s’il était un combattant très doué, le choix de sa vocation lui appartiendrait pleinement une fois sa formation auprès de lui achevée. Pourtant bien des moines plus rigoureux les uns que les autres auraient tout donné pour recevoir l’enseignement de ce maître-là. Mais il semblait satisfait de le voir heureux, sentiment partagé par Zai Ji.
Cette dernière vit son propre tour arriver et hésita un instant.

Que devait-elle dire ? Que ne pouvait-elle pas dire ?


« - Eh bien… j’ai finalement été acceptée au sein des Chroniqueurs, ils me trouvaient un peu jeune au départ mais ils ont décidé de me guider sur leur voie. Et peu de temps après, les brumes se sont dissipées pour révéler un monde immense… et dangereux. Les Chroniqueurs ont pensé que j’étais la plus qualifiée pour y faire face grâce à votre enseignement, mais les autres races ont leurs propres historiens, ce n’est finalement pas si risqué… mais ça me permet d’expérimenter plein de nouveaux brassages !
- Je vois. »



Le maître avait toujours le même air amusé qu’autrefois en l’écoutant parler. Il n’en dit pas plus et un silence un peu gênant s’installa. Ji ne put s’empêcher de placer une banalité pour le briser.


« - Kanaa a l’air en forme.
- Elle n’est plus aussi vigoureuse qu’autrefois, je me demande même s’il est encore prudent de la monter pour un petit tour dans le ciel… Elle vieillit, et moi aussi.
- Maître ! »



Ayant parlé d’une seule voix, c’était la première fois aujourd’hui que Zai Ji et Lynna avaient l’air d’accord et cela arracha quelques éclats de rire au vieux pandaren.


« - Il n’y a pas de maître qui tienne, je suis bien capable de voir mes limites. Mais quand l’heure viendra je n’aurai rien à regretter, ma vie valait d’être vécue, jusqu’à la moindre seconde. Je ne doute pas qu’un autre maître reprendra le monastère après moi, mais avant que ça n’arrive je voudrais vous léguer quelque chose à tous les trois. »


Patte-d’Onyx ramassa le bâton posé à coté de lui et s’en aida pour se relever. Il se dirigea clopin-clopant vers le fond du sanctuaire et s’arrêta face aux divers objets qui y étaient suspendus.


« - Lynna. »


La pandashan se raidit à la mention de son nom, et encore plus lorsqu’elle le vit décrocher un grand bâton au bout duquel se trouvait une orchidée gravée dans le bois.


« - Maître vous ne pouvez pas…
- Et pourtant, c’est à toi que ce bâton revient. Nul autre que toi ne devrait le brandir. »



Lynna ne put trouver ses mots pour répondre. Il fut un temps où la Pandarie toute entière connaissait cette arme, alors que le jeune Patte-d’Onyx comptait parmi les plus redoutables combattants qui soient. Quiconque, qu’il fut pandaren, jinyu, hozen, mais surtout mogu ou yaungol craignait de devoir essuyer les coups du moine que l’on surnommait Bâton d’Orchidée. Avec une aisance en parfait contraste avec son pas lent, le maître fit tourner l’arme dans sa main avant d’en faire claquer l’extrémité au sol.


« - Comme tu le faisais remarquer, la Pandarie traverse des temps durs. Les pandashan sont plus que jamais investis d’une lourde mission. Je ne doute pas une seconde que tu deviendras aussi célèbre que je le fus en t’en servant, et tes frères d’armes ont besoin de tout l’espoir possible.
- Je ne sais pas comment…
- Reste en vie, c’est tout ce que tu peux faire pour combler un vieillard. »



Le sourire désarmant du maître était bien plus terrible que tout ce que Lynna avait pu affronter, aussi elle se contenta de baisser respectueusement la tête en venant le recevoir de ses mains.
Le vieux maître parcourut alors le mur jusqu’à atteindre une vieille lanterne ouvragée qui laissait échapper une petite lueur bleue.


« - Yensin, je connais ton goût prononcé pour les voyages et on m’a dit que le monde derrière les brumes était parfois périlleux. La lanterne de mon ancien maître éclairera ta route même dans les ténèbres les plus profondes. Aucun souffle, aucune tempête n’a jamais réussi à l’éteindre et il semblerait qu’elle ait aussi le pouvoir d’écarter le danger. »


Yensin vint rejoindre le maître Patte-d’Onyx et s’inclina bien bas avant de prendre la lanterne.


« - Je vous donne ma parole de ne jamais m’en séparer. Merci infiniment maître. »


Zai Ji les rejoignit alors tandis que le maître récupérait des manuscrits roulés sur une table à l’angle du mur. Elle n’eut pas besoin de les dérouler pour savoir de quoi il s’agissait, ce papier jauni elle l’avait si souvent eu entre les mains quelques années plus tôt.


« - Les contes de Shinaï, le vieux moine… C’est bien plus que je n’aurais pu en demander.
- Je sais que tu connais toutes ces histoires par cœur mais ils feront un parfait souvenir de ces années passées ici. Sinon tu pourrais les donner aux Chroniqueurs qui avaient tant insisté pour obtenir les manuscrits originaux.
- Hors de question ! »



Patte-d’Onyx et Yensin ne purent s’empêcher de rire devant une conviction si soudaine.




« - Tu n’es pas obligée de repartir tout de suite ! Passe au moins la nuit ici.
- Le front ne m’attendra pas Yensin, les pandashan ont besoin de tous leurs guerriers valides.
- Nul doute qu’avoir le nouveau Bâton-d’Orchidée avec eux leur remontera le moral, mais un peu de compagnie ferait aussi du bien à notre maître.
- J’aimerais rester mais je dois me tenir à mes engagements. »



Zai Ji sortit à son tour du sanctuaire et trouva sur le palier ses anciens camarades, dont elle avait entendu la conversation. Comme elle s’y attendait, Lynna la dévisagea et ajouta :


« - Certains d’entre nous se préoccupent du devenir de la Pandarie, nous n’avons malheureusement pas tous le sens des priorités. »


Yensin soupira.


« - Je devrais me sentir concerné mais je sais que tu dis ça pour Ji. Arrête un peu avec ça, ce qui est arrivé à Haodon il y a toutes ces années n’a rien à voir avec elle.
- C’est son indécision qui a coûté la vie à Haodon…
- C’était un hasard ! Et si vous n’aviez pas désobéi au maître…
- Si elle avait pris parti, le nôtre ou celui du maître, les choses se seraient passées autrement ! »



Zai Ji n’osait même pas répliquer tandis que Lynna lui rappelait avec toujours plus de précision le pire souvenir qu’elle eut des années d’entraînement à l’Aiguille de Jade. Haodon et Lynna avaient eu vent d’une incursion de sauroks près du temple, et maître Patte-d’Onyx leur avait demandé de ne pas s’en éloigner en attendant que Tian envoie des moines gérer ce problème. Mais les deux plus intrépides élèves qu’ils étaient avaient décidé de s’en charger eux-mêmes et en avaient parlé à Zai Ji, espérant qu’elle se joigne à eux.
Mais elle refusa de désobéir au maître, et par compassion pour ses amis elle avait gardé tout cela pour elle. Elle savait que si elle avait prévenu le maître elle leur aurait causé des ennuis, mais celui-ci serait probablement allé en personne les sauver. Lynna était revenue grièvement blessée après avoir du fuir les sauroks, mais surtout meurtrie intérieurement d’avoir du laisser Haodon derrière elle. Et depuis ce jour, elle n’avait cessé de rejeter implicitement la faute sur Zai Ji et sa passivité.

Yensin allait répliquer pour défendre la chroniqueuse lorsque le vieux maître se présenta à la sortie du temple.


« - Je vous croyais déjà partis mais je ne suis pas surpris de voir que cet endroit réveille une certaine nostalgie.
- Je proposais de rester un peu, mais Lynna veut absolument repartir sur le front.
- Vous avez tous vos propres obligations, vous n’êtes plus mes disciples depuis bien longtemps et vous vous devez de tracer votre propre chemin. Je ne vais pas vous retenir, je sais bien que vous avez tous à faire ailleurs. »



Lynna hocha la tête, ainsi que Zai Ji quelques secondes plus tard.


« - Toi aussi Ji ? Décidément…
- Rien ne vous empêche de revenir lorsque vous aurez plus de temps, mes jours ne sont pas encore écoulés. »



Le maître sourit à ses anciens élèves, et Lynna inclina la tête.


« - Je vous le promets maître.
- Je vais vous pêcher de véritables monstres pour qu’on donne un festin en votre honneur !
- Je garde mes meilleures cuvées pour cette occasion. »



Ji était finalement parvenue à se reprendre alors que la présence du maître chassait la terrible culpabilité instillée par Lynna.

La pandashan fut la première à partir, bien vite suivie par Yensin qui commençait déjà à imaginer la fête qui aurait lieu à leur prochaine visite. Alors que Ji se préparait à reprendre la route à son tour, le maître s’approcha de Kanaa. Enroulée en silence, la vieille serpent-dragon dorée regardait la pluie tomber.


« - Tu ne nous a pas tout raconté tout à l’heure.
- Pardon ?
- Tu n’as jamais réussi à me mentir Zai Ji, je sais que tu n’as pas été tout à fait claire sur tes buts à l’heure actuelle.
- Je… Je suis désolée maître, mais je dois garder un secret. Je l’ai promis à deux amis au-delà des brumes.
- Si tu gardes un secret, tu as forcément de bonnes raisons de le faire. Je n’insisterai pas, en revanche… »



Le maître se pencha vers Kanaa pour récupérer quelque chose caché entre ses anneaux.


« - J’ai un autre cadeau pour toi. »


Zai Ji ouvrit des yeux ronds quand il lui présenta un œuf brillant d’un éclat d’or. Elle s’étrangla en comprenant.


« - C’est…
- Le dernier œuf de Kanaa. Tu as toujours été très attachée à elle aussi, et force était de constater que c’était réciproque. Je doute qu’elle me laisse même confier sa descendance à quelqu’un d’autre que toi.
- Je ne sais pas quoi dire…
- Trouve un nom pour le petit alors. »



Zai Ji se massa le menton, comme elle avait l’habitude de le faire pour les longues réflexions toujours entravées par d’interminables hésitations. Mais cette fois, la réponse lui vint vite.


« - Shinaï, comme le vieux moine. »


Le maître rit.


« - Prends soin de lui alors, et de toi aussi.
- Merci beaucoup maître. Tout ce que je peux faire en retour c’est préparer avec Yensin cette fête en votre honneur.
- C’est largement suffisant, file maintenant. »



Abritant de sa cape de voyage les manuscrits enroulés et l’œuf, Zai Ji emprunta le chemin qui serpentait autour du pic pour redescendre. Elle ne s’accorda qu’un bref regard en arrière sur la silhouette du temple, monument impérissable dans la nuit tombante.
Revenir en haut Aller en bas
 

Le Sanctuaire de l'Aiguille de Jade

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

 Sujets similaires

-
» [règle] Aiguille à sectionner + duidesse de l'héritage
» O O Jade O O dis Steph
» [RP] Hydre de Jade - On s'garre ici !! - Gargote Hélvetique
» La Cabale du Serpent de Jade
» Avatar 200*320 + signature Lara Jade

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Compagnie du Loup Gris :: La Façade :: Aventures-