Forum de la guilde Compagnie du Loup Gris sur Kirin Tor - Alliance
 
AccueilAccueil  FAQFAQ  RechercherRechercher  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez | 
 

 Le Jugement de la Lune

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Abermalt

avatar

Messages : 313

Feuille de personnage
Âge: Cinquantaine

MessageSujet: Le Jugement de la Lune   Lun 22 Juin - 4:29

"Et voilà... C'était la dernière"

L'opération entreprise par Houd pour extirper du corps d'Ermeline les graines de corruption -et évacuer par la même tout le fiel démoniaque libéré dans le corps de l'Ancienne- avait été longue et éprouvante pour la goupil. Étendue sur le sol du bosquet druidique, elle respirait difficilement, des sueurs froides perlant sur son front.

"_Elle va bien ? gronda Grimmbar qui surveillait le tout non loin.
_Elle est faible, mais elle vivra, répondit la taupe. Ce sera à son corps d'évacuer ce qu'il reste d'énergie démoniaque, ça risque de la garder fatiguée pendant un moment.
_Tu peux te lever ma vieille ? demanda Larairah à son amie au chevet duquel il se tenait.
_Oui, ça ira. Je suis pas encore bonne pour le placard, plaisanta Ermeline avec un maigre sourire.
_Ça c'est ce qu'on verra."

Sans douceur aucune, le grand blaireau saisit la goupil par la peau du cou et la traina dans l'herbe, jusqu'à un rayon lunaire particulièrement intense sous lequel il la jeta. Autour d'elle, les autres Anciens avaient pris place en cercle. Et si Rattatast s’efforçait d'avoir l'air solennel, le Gland Sacré en guise de pupitre devant lui, Hermez se rongeait déjà les sangs et Spinoix ne faisait l'effort de rester éveillé que parce qu'il avait vaguement idée de l'importance de l’évènement. Cwalcwutlicwa et Tlop restaient non loin l'un de l'autre, la première semblant ennuyée par le rite à venir, le second ayant encore plus de difficulté que l'écureuil à avoir l'air solennel, du fait de sa nature vaseuse. Melissé tenait entre ses bras l’œuf rond de Huisaile et attendait, lorsque les trois derniers Anciens vinrent fermer le cercle, Larairah venant se placer à la droite de la renarde, Houd dans son dos et Grimmbar en face d'elle.

"_Ermeline. La Roublarde. La Mère Goupil, commença le blaireau de sa voix forte et grondante. Tu es ici sous le regard de la Mère Lune pour répondre de tes actes et pour recevoir son jugement. Es-tu prête à mettre ta Vie sur la Balance, au nom de l'Ordre et de l’Équilibre ? Jures tu devant les Créateurs de ne dire que ce qui est Vrai et ce qui est Juste.
_Je suis prête à mettre ma Vie sur la Balance, au nom de l'Ordre et de l'Equilibre, dit la renarde en se dressant pour porter une patte à son cœur. Je jure devant les Créateurs de ne dire que ce qui est Vrai et ce qui est Juste. De toute façon y a peu de chances que le Lion nous fasse l'honneur de sa présence deux fois dans la même soirée.
_Et vous autres ? gronda le blaireau pour l'assemblée. Rattatast, la Mémoire des Écureuils, le Collectionneur de Graines. Larairah, le Prince aux Mille ennemis, le Haut-Roi de Gar-
_On peut abréger l'appel ? suggéra justement le lièvre. Ou au moins les titres, hein. On est entre nous, on se connait, je pense que c'est pas vraiment la peine de perdre plus de temps que ça..."

Grimmbar jeta un regard noir à son compère rongeur avant de se tourner vers Houd, en quête d'avis.

"_On peut se contenter de prêter serment tous ensemble, oui.
_Excusez moi, mais en tant que loas, devons nous vraiment nous plier à cela ? questionna Cwlacwulticwa. Prêter serment devant la lune n'est pas exactement dans nos habitudes.
_Voilà ! Voilà où mène votre négligence des traditions. Tous les présents au Rite du Jugement de la Lune doivent prêter serment devant Elle ! C'est ainsi que cela se fait depuis plus de cent millénaires, c'est ainsi que cela doit être fait !
_Sinon on ouvre la souche à tous les rapaces, rouspéta Rattatast. Et après ça on exempte aussi madame l'Abeille de serment parce qu'elle a été une aqir ?
_Excusez moi, s'offusqua Melissé. Mais je n'ai absolument rien dit et j'apprécierais que vous en fassiez autant.
_Ouais enfin en attendant, reprit le lièvre, ça fait plus de cent millénaires qu'on a pas vu un Rite du Jugement de la Lune. On fait même plus de Rite du Jugement tout court depuis que le Lion est mort un soir !
_Maintenant je commence à me rappeler pourquoi, renchérit Ermeline. Vous voulez pas qu'on règle simplement ça à l'amiable, comme des êtres matures et responsables ?
_Moi la dernière fois que j'ai parlé à la Lune, c'était pour dire bonne nuit, dit Spinoix de sa voix ensommeillée.
_Certains d'entre nous n'étaient même pas encore Graciés quand le dernier Jugement a eu lieu... tenta timidement Hermez.
_Bande d'insouciants irrespectueux ! Il y en a donc aucun qui se soucie des anciennes règles ?! tempêta le blaireau qui grossissait à vue d’œil.
_Bon, bon, dit Houd en élevant la voix. Nous allons tous prêter le serment aux Créateurs, avec Elune pour témoin et ensuite le Rite pourra commencer. Vous voulez bien ?"

La question de la taupe était rhétorique et en chœur ou presque les Anciens scandèrent la formule, avec plus ou moins de bonne volonté :

"Je jure devant les Créateurs de ne dire que ce qui est Vrai et ce qui est Juste."

Après quoi, Grimmbar reprit la parole.

"_Nous allons maintenant tour à tour énoncer les méfaits commis par la Jugée, ainsi que les bienfaits qu'elle a apportés à nos yeux. À notre monde et à nous-mêmes, parce que la Lune voit à travers nos yeux comme nous devons voir à travers elle. Qui veut commencer ?
_Je suis sûr que t'en as très envie." dit Larairah en adressant un sourire fin à son compère blaireau qui gronda avant de déclarer :

"J'accuse Ermeline d'avoir failli à son devoir de gardienne, et d'avoir trahi notre monde. Je l'accuse d'avoir blasphémé devant notre mère la Lune et d'avoir bafoué son nom. Je l'accuse d'avoir vendu son âme et les grands pouvoirs qui lui furent confiés aux ennemis de toute vie. Je l'accuse de complicité envers leurs sombres desseins. Je l'accuse d'avoir, au nom de ces mêmes ennemis, agressé des êtres mortels et immortels. Je l'accuse d'avoir manipulé et mis en danger, ces mêmes êtres mortels et immortels."

Cette tirade avait été déclamée sans que Grimmbar ne quitte la renarde des yeux. Et la goupil avait soutenu le regard accusateur autant que le lui permettait son état de faiblesse. Le blaireau marqua un temps avant de reprendre, d'une voix plus calme :

"Je reconnais qu'Ermeline a jusqu'au jour de son odieuse trahison, toujours agi de manière noble et altruiste bien qu'à son intrigante façon. Je reconnais qu'Ermeline a toujours été une bonne mère pour ses enfants. Je reconnais qu'elle a toujours su pardonner les affronts fait à sa race. Je reconnais qu'en dépit du mépris et de la méfiance porté à ses valeurs et à ce qu'elle représente, Ermeline a pendant bien des millénaires assuré son devoir, sans rancœur."

Le vieux grognon se montrait plus juste envers elle qu'il y a encore quelques minutes. C'était la garantie du serment sous Elune : Grimmbar ne pourrait jamais être plus honnête qu'avec la déesse pour témoin.
L'accusateur se tut finalement, avant de lever une patte sur sa droite, donnant la parole à son voisin, Rattatast qui se lança dans l'élocution rapide et gesticulatoire qu'on lui connait :

"_J'accuse Ermeline de nous avoir trahis et offerts en pâtures à un seigneur démon. Mais... Je reconnais que c'est le démon qui a en fini en pâtures... Alors... Voilà. Mais ! Mais, je l'accuse du meurtre de trois cent quarante six écureuils au cours de ses millénaires d'existence.
_Quoi ? Mais je me souviens même pas... s'étonna Ermeline, interloquée.
_Moi si ! Mémoire des Écureuils, mémoire des écureuils, espèce de vieille...
_Rattatast... intervint Houd. Si tu as terminé tes accusations, tu peux passer la parole."

La renarde se renfrogna, elle n'attendait pas spécialement de soutien de la part de l'écureuil, mais n'imaginait certainement pas avoir à répondre à ce genre de grief.
L'écureuil, roulant des yeux, expédia la parole à la furette qui se lança sans trop d'assurance :

"J'accuse... Enfin non. Je reconnais qu'Ermeline nous a permis d'atteindre notre ennemi par la ruse. Mais je l'accuse un peu quand même de ne pas nous avoir mis dans la confidence..."

De l'opinion d'Ermeline, Hermez était définitivement trop mignonne pour survivre, même si elle avait prouvé le contraire en maintes occasions. La furette passa la parole à Spinoix, qui eut besoin d'un petit choc électrique en sus pour se réveiller.

"Oh euh... Je reconnais qu'Ermeline n'a jamais, jamais envisagé de faire de mal à personne, ni trahir le monde... Sauf dans ses pires cauchemars..."

Puis il se rendormit. Au moins sa parole couvrait ses intentions les plus profondément enfouies...
Houd prit à raison l'assoupissement du hérisson comme un passage de la parole à sa personne.

"J'accuse Ermeline d'avoir gardé pour elle des informations primordiales pour nos actions contre les démons. Je l'accuse de nous avoir manipulé nous, ainsi que plusieurs mortels pour arriver à ses fins. Je reconnais cependant qu'elle a pu par tous les moyens mis à sa disposition lutter contre les mêmes ennemis que nous et je reconnais que son objectif était à la fin, le même que le notre."

T-t-t, espèce de petite fouine, encore à m'accuser d'un truc que tu fais tout le temps. Je devrais te lancer un Rite de Jugement rien que pour pouvoir te reprendre mot pour mot.
La taupe passa le mot à Melissé qui pressa un peu plus l’œuf contre son corps chitineux.

"J'accuse Ermeline d'avoir arraché Huisaile au grand jour de sa résurrection. Je l'accuse d'avoir permis aux démons de le corrompre et d'asservir son esprit, souiller son être. Mais je reconnais qu'elle fut celle qui offrit la clé de sa purification et de sa renaissance... La troisième de son existence. Tout le monde n'a pas la chance de renaître ne serait ce qu'une fois. Merci pour lui."

Respectueusement, les deux dames s'inclinèrent l'une devant l'autre, avant que l'abeille ne passe la parole aux batraciens :

"J'accuse ce mammifère de nous avoir tout simplement vendu à nos ennemis. Je l'accuse de nous avoir humilié dans le procédé et d'avoir pris plaisir à nous soumettre par la magie des Créateurs. Je reconnais cependant qu'elle nous a permis de prendre notre revanche sur un ennemi resté trop longtemps impuni, et d'ainsi donner l'espoir, peut-être, de défaire le mal qu'il a provoqué."

Ses derniers mots, la grenouille les prononça en baissant le regard sur le crapaud limon non loin. D'un geste, elle lui offrit la parole :

"Je n'ai rien de plus à dire, annonça Tlop. Considérez ses mots comme les miens."

Il fit rouler son regard flasque sur Larairah, qui s'avança d'un pas, abandonnant pour quelques instants ses airs de fieffé malin :

"Je reconnais qu'Ermeline est venue à mon secours par deux fois. Je reconnais qu'elle l'a fait sans jamais que je le lui demande, simplement parce qu'elle le pouvait et je reconnais qu'elle n'a pas hésité à en faire de même pour vous tous. Je reconnais qu'elle a pris beaucoup sur elle en nous cachant la vérité pour simplement nous protéger. Mais j'accuse... J'accuse Ermeline d'avoir voulu porter seule un fardeau trop lourd pour ses épaules. Je l'accuse d'avoir prétendu pouvoir faire seule ce qui nous a demandé toutes nos forces. Je l'accuse d'avoir refusé l'aide qui lui était offerte. Enfin, je l'accuse de ne pas avoir voulu écouter les conseils d'un vieux lièvre."

Le regard de Larairah à Ermeline disait "Je te l'avais bien dit" et celui qu'elle lui renvoya répondait "Laisse tomber petit."

Finalement, Grimmbar reprit de sa voix forte :

"Ermeline, tu connais la valeur de notre jugement. C'est maintenant à Elune de nous rendre le sien."

Rivant ses yeux sur l'astre lunaire, la renarde se demanda quel genre de signe allait en tomber. Ou si même il allait en tomber un. Mais l'intervention divine ne se fit pas attendre bien longtemps et le cercle de lumière blanche dans lequel elle se tenait s'étendit, englobant tous les Anciens dans le bosquet. A la lueur de la lune, en échangeant des regards entre eux, ils pouvaient se voir sous l'apparence de mortels, humains, elfes et autres, le temps de quelques instants avant que la lueur divine ne faiblisse et les abandonne à leurs aspects animaux. Le silence dans le bosquet se prolongea jusqu'à l'embarras.

"_Bon et ben ça me parait très clair tout ça, dit Larairah, bras croisés.
_Ouaip, ouaip... Non pas du tout absolument pas. Qu'est-ce qui se passe ? réclama l'écureuil.
_Elune veut qu'on aide les mortels, marmonna Spinoix dans son sommeil, à peine audible.
_Au moins ça nous conforte dans la promesse que nous leur avons faite, déclara Grimmbar.
_Promesse que vous leur avez faite, rectifia Cwalcwutlicwa. Je me demande personnellement ce que nous aurions à y gagner.
_Les mortels aussi se demandaient ce qu'ils avaient à gagner à nous aider, rétorqua Houd. Et aujourd'hui ils ont tout perdu.
_Et puisque c'est Ermeline qui a passé le plus de temps auprès de nos ennemis, j'imagine qu'elle ne verra pas d'inconvénient à aller donner tous ses précieux renseignements à nos alliés ? gronda le blaireau.
_Ça me parait fairplay, oui, confirma la renarde. Et évidemment je compte sur vous pour rester dissimulés à la vue de tous jusqu'à ce qu'on vous appelle, hein ?
_On s'en tiendra à ça, dit Houd. Dis nous ce qu'il leur faut, et nous verrons comment nous pouvons les aider."

Et sur ces quelques décisions, les Anciens ne tardèrent plus à se disperser.
Revenir en haut Aller en bas
 

Le Jugement de la Lune

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

 Sujets similaires

-
» [DCA 2010] [Nécron] Monolithe Jugement Dernier
» Taille de mon Monolithe jugement dernier Scratchbuilt
» La Lune de Little Big Sackboy
» Le Mystérieux Crâne d'Acier sur la lune Dent-d'Or.
» Le coup de lune........

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Compagnie du Loup Gris :: La Façade :: Aventures-