Forum de la guilde Compagnie du Loup Gris sur Kirin Tor - Alliance
 
AccueilAccueil  FAQFAQ  RechercherRechercher  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez | 
 

 A la lisière de la Lune Noire

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Abermalt

avatar

Messages : 542

Feuille de personnage
Âge: Cinquantaine

MessageSujet: A la lisière de la Lune Noire   Sam 12 Jan - 3:01

Au lendemain du retour de ses membres, et après ses derniers préparatifs, la Compagnie prit le large à bord de la Nina. Les jours en mer se succédèrent tandis que le navire contournait les archipels puis glissait entre les îles brisées et le Norfendre. Le voyage se fit sans encombre, même si pourtant le navire arriva plusieurs fois en vue d'embarcations pirates ou de la Horde. Heureusement, Altaya maîtrisait de mieux en mieux les pouvoirs du vaisseau maudit et fut en mesure de le dissimuler aux yeux de ses ennemis, par les brumes, les tempêtes ou les mirages.

En longeant la côte nord de Kalimdor, la Compagnie retrouva la vue sinistre de l'Arbre brûlé, qui ne manqua pas de rappeler l'âpre guerre des Épines. Mais depuis que les défenseurs de l'Alliance avaient laissé derrière eux le spectacle du brasier dévorant, le grondement des flammes s'était tu pour faire place à un calme sépulcral.

Alors que la Compagnie approchait la région en pleine journée, le ciel s'obscurcit soudainement à son arrivée et le soleil s'éclipsa derrière une lune noire dont la couronne d'argent emplissait le ciel. Les nuages s'écartaient dans le sillage de ce terrible augure, comme si Elune perçait le ciel d'un œil noir et acéré. La vision de ce phénomène astral balaya l'équipage d'un profond malaise, en particulier les worgens qui sentaient la pression pesante de la déesse lunaire et encore plus Tym dont les différentes personnalités étaient troublées : "Le courroux d'Elune est venu s'abattre sur nos ennemis !" "Mais quel genre de malédiction a pu leur tomber dessus ?" "Et à quel genre de folie cela pourrait en pousser les défenseurs ?". Cul-de-bouteille, qui n'était même pas le plus superstitieux des pirates en avait froid dans le dos et le fantôme d'Oeil-Mort, quant à lui, commenta en aparté à sa successeure qu'il sentait d'ici la colère et le trouble de nombreux esprits.

Depuis le large, et même avec une longue vue comme en disposait le navire, il était difficile de savoir exactement ce qui se passait sur le rivage. Parfois, du mouvement pouvait être perçu entre les arbres, et des silhouettes ailées apparaissaient plus rarement au dessus de leur cime. D'autres fois, les éclats de lumière d'une explosion ou d'un sortilège de grande ampleur déchiraient l'obscurité pesante, révélant un bref instant les opposants de cette nouvelle guerre, dans un jeu d'ombres d'où se détachaient les combattants elfes et les machines gobelines. Une guerre d'un nouveau genre, selon Abermalt, qui n'était pas habitué à la mener dans de telles conditions.

Pourtant, ce n'était pas sur ces rives que la Compagnie devait accoster. La Nina fit donc fi de cette guerre dans l'obscurité et continua sa route vers son objectif : le rivage d'Orneval. De là, son équipage devait rallier les forces des kaldoreï dans la grande forêt et les aider à faire barrage à celles de leur ennemi, stopper son avancée dans leurs terres et mettre un terme à son exploitation des ressources de la région.

Le Capitaine ne tarda pas alors à déployer une carte afin que chacun puisse observer la géographie de la région tandis que Tym, qui était longtemps resté près des elfes, en donnait un aperçu. La forêt était étendue et les positions que pouvaient adopter les elfes, nombreuses. Cela donnait de nombreux points depuis lesquels attaquer la Horde, mais tout autant à défendre de ses assauts.

Il était prévu pour la Nina d'accoster à l'ouest des ruines de Brassenoire, là où le relief pourrait cacher le débarquement aux yeux de la Horde. Malheureusement, cela signifiait troquer un ennemi contre un autre, en la personne des nagas. Il conviendrait alors au navire de provoquer une percée dans les rangs de ces adversaires, afin de permettre à ses passagers de progresser sur la plage, jusqu'à mettre les nagas en fuite et sécuriser cette position pour permettre le débarquement de son matériel. Ensuite seulement la Compagnie pourrait cheminer jusqu'à l'orée du bois où devait se trouver un campement elfique qui lui permettrait de prendre pied sur ces terres en guerre.
Revenir en haut Aller en bas
Katanja

avatar

Messages : 243

Feuille de personnage
Âge:

MessageSujet: Re: A la lisière de la Lune Noire   Sam 12 Jan - 9:43

Bien que peu sensible aux pouvoirs d'Elune, Katanja sentit qu'une sombre magie était à l'oeuvre. Cela signifiait sans aucun doute des man'ari à renvoyer dans le Néant.

La carte semblait précise, mais elle n'avait jamais mis ls sabots sur ces terres, aussi s'en remit-elle au choix de la Compagnie. Elle proposa cependant qu'une attaque-commando, discrète et de nuit, soit effectuée contre les Nagas, en laissant la navire assez loin et en débarquant avec un bébé-bateau, ou quel que soit le nom consacré à l'espèce de barquasse accrochée au Nina.
Revenir en haut Aller en bas
Amberina

avatar

Messages : 115

MessageSujet: Re: A la lisière de la Lune Noire   Lun 14 Jan - 11:59

Une fois l'équipement débarqué, et après s'être assurée que Chauncey allait bien, la Rangari, se procura de cquoi prendre des notes et si possible, une copie de la carte de la région et commença à explorer les environs, y notant méticuleusement ses observations tactiques.
Revenir en haut Aller en bas
Katanja

avatar

Messages : 243

Feuille de personnage
Âge:

MessageSujet: Re: A la lisière de la Lune Noire   Lun 14 Jan - 12:26

Katanja, quant à elle, se borna à veiller sur le camp toute la nuit, car il lui était difficile de socialiser avec tous ces nouveaux venus, sur lesquels il fallait en plus garder un oeil vigilant.

La Compagnie était en zone de guerre, et tout pouvait basculer très vite. Aussi fallait-il redoubler d'attention et ne pas se considérer à l'abri dans ce petit camp non protégé.
Sans même parler du feu qui devait sans doute attirer tous les déserteurs et les soldats perdus de toute faction.
Revenir en haut Aller en bas
Sharys

avatar

Messages : 4

MessageSujet: Re: A la lisière de la Lune Noire   Lun 14 Jan - 12:42

La Ren'doreï continuera de se faire discrète, elle demandera seulement de quoi manger un peu, se couvrir et soigner ses quelques griffures. Néanmoins si on le lui refuse, elle n'insistera pas et continuera de proposer son aide pour les tâches diverses du campement.
Revenir en haut Aller en bas
Yerisha



Messages : 53

MessageSujet: Re: A la lisière de la Lune Noire   Lun 14 Jan - 16:46

Yerisha se sera fait un plaisir de partager sa garde-robe avec la rescapée, ayant apporté de nombreuses tenues dans la mesure où cette fois, la compagnie n'irait pas crapahuter dans un continent hostile avec pour seule aide une chèvre. Et puis, la draenei se méfiait également des goûts vestimentaires des kaldorei, qui disait-on aimaient beaucoup se balader à moitié nus - les habitants de Suramar avaient fièrement maintenus cette tradition durant leurs millénaires d'isolement. Et même si la chose pouvait avoir son charme, elle n'avait pas la peau assez épaisse pour espérer se faufiler dans la forêt sans en revenir couverte de griffures - ce qui était tout de suite beaucoup moins charmant.

Ainsi, Sharis aurait eu le choix entre une large variétée de chemises, tuniques et pantalons, taillés dans des étoffes assez robustes pour résister aux aléas du terrain, sans non plus être de facture grossière. Cependant, si la ren'dorei préférait une robe, pour pouvoir se prendre les pieds dedans et devoir la relever si il était nécessaire de courir, Yerisha en avait ramené quelques unes, de facture quel'dorei, chaudes et décorées avec un style... thalassien.

Quant aux soins, il y avait certainement des onguents, pansements, et autres potions et décoctions dans les fournitures débarquées de la Nina.

Par ailleurs, Yerisha passera le reste de son temps entre méditations pour s'harmoniser aux lignes telluriques locales, prenant bien garde à ne rien perturber, et conversations avec les kaldorei du coup, afin d'apprendre leur langue ou du moins, pouvoir la comprendre. Elle demandera également à Sharys si celle-ci accepterait de lui apprendre le thalassien, tant qu'à faire !
Revenir en haut Aller en bas
Sharys

avatar

Messages : 4

MessageSujet: Re: A la lisière de la Lune Noire   Lun 14 Jan - 21:37

Peut être la Draeneï aura t-elle un instant regretté son offre, car après l'avoir sincèrement remerciée, l'elfe au teint violet aura passé un temps considérable à choisir une nouvelle tenue.
Passant d'abord toutes les robes au crible, elle aura fait une première sélection, par couleur et par style, éliminant petit à petit celles qui n'allaient pas avec son teint, puis celles qui gênaient sa longue chevelure, celles dont la coupe au niveau de la taille étaient trop larges...
Conservant son attitude calme et détachée et après de longues minutes, elle aura finalement sélectionné une robe aux teintes sombres et dans un style proche du thalassien.

Mais alors, elle repartira dans cette même quête de perfection stylistique, cherchant cette fois ci à composer une tenue plus pratique et plus chaude pour la marche en foret. Un bustier, une chemise, des bottes, un pantalon...Devant remplir tout autant de critères, voir plus, que les précédentes robes.

Finalement, elle aura jeté son dévolu sur un petit ensemble aux teintes mauves, composés avec les différents ensemble qu'elle aura eu à sa disposition.
Recoiffant sa chevelure du bout des doigts, un sourire flottera sur ses lèvres l'espace d'un instant une fois les nouveaux vêtement propre et frais enfilés.

Une fois ses plaies soignées, elle aura accepté d'apprendre quelques formules basiques à la Draenei comme remerciement. Malgré ses expressions toujours retenues et contrôlées, la ren'doreï semblera apprécier l'échange.
Revenir en haut Aller en bas
Amberina

avatar

Messages : 115

MessageSujet: Re: A la lisière de la Lune Noire   Lun 14 Jan - 22:14

Ayant observée des bribes de la scène, Amberina aura bien rit intérieurement, se rappellant par la même occasion la futilité des elfes qu'elle avait pu croiser lors de son séjour à Darnassus.
Revenir en haut Aller en bas
Abermalt

avatar

Messages : 542

Feuille de personnage
Âge: Cinquantaine

MessageSujet: Re: A la lisière de la Lune Noire   Lun 14 Jan - 22:38

Les caisses et les tonneaux déballés par la Compagnie auront pu révéler de nombreuses fournitures utiles à tous. Il y avait pour commencer suffisamment de tentes pour ses membres, et même ses nouveaux alliés  -si l'on abandonnait l'idée de dormir seul- ainsi qu'un bon nombre de couvertures. On y trouvait aussi des fournitures médicales, bandages, onguents, antidotes, ainsi que de quoi recoudre les plus vilaines plaies. Pour les armes et les armures, l'inventaire comprenait de quoi les entretenir et les réparer, ainsi qu'un plein tonneau de flèches. Enfin, la compagnie disposait pour cette campagne de quelques ustensiles de cuisine qui permettraient à Tym d'exercer ses talents de cuisinier, en préparant quelques mets à base des fruits et fruits de mer des alentours.

Avec un bon repos et quelques bonnes intentions de la part des membres de la Compagnie trop sympathiques -Tym et Thenna comptant dans la liste- la ren'dorei aura pu être vite remise sur pied ! Pour ce qui était de ses problèmes vestimentaires... Il n'y avait finalement que le worgen druide pour s'en soucier et il ne semblait pas avoir très bon gout en matière de robes : il n'aimait que les robes blanches.

Au matin -ou plutôt au crépuscule- une nouvelle vint toutefois troubler la vie du campement, puisque plusieurs des Rocvent quittaient déjà les lieux.

En effet, à cause de son lien avec le navire pirate, Altaya ne pouvait rester trop loin du rivage et ne serait pas en mesure de s'enfoncer dans la forêt avec la Compagnie. Elle prit donc la décision de partir avec Cul de bouteille, son navigateur. Abermalt se renfrogna à cette annonce de la muette. Évidemment, en tant que père et en tant que worgen, il ne pouvait que s'inquiéter de voir les actions sa fille ainsi dirigée par une malédiction ! Alduriandre, son frère jumeau, se contenta de hocher gravement la tête avec une moue désapprobatrice. Lui aussi maudit, il comprenait la situation dans laquelle se trouvait sa soeur, et lui avait bien suffisamment reproché de s'y être fourrée toute seule.
Dans la foulée, Grisvald en profita pour annoncer son départ à lui aussi, arguant que les talents particuliers que lui avait donné la non-mort seraient plus appropriés ailleurs que dans la précieuse forêt des elfes. Il se vit alors confié par son Abermalt la garde de sa nièce, le temps de la traversée en mer et accueillit ce nouveau devoir avec un soupir. Tym quant à lui sembla mi-chagriné, mi-soulagé d'apprendre que son père quittait les lieux.
Enfin, le dernier départ annoncé fut celui de Thenna qui reçut dans la matinée une missive par oiseau arcanique : l'archimage Mirevoie avait décidé d'accepter sa demande de tutorat ! Et si elle n'avait à l'origine pas eu l'intention de réellement suivre cet apprentissage, le récent problème cristallin que lui avait laissé la forêt du Chant de Cristal l'avait fait revoir sa décision. Elle avait bien besoin d'aide pour comprendre et maîtriser ce phénomène !

HRP:
 

Avant de partir, Thenna aura tout de même voulu aiguiller Yerisha dans sa recherche des courants telluriques. Avec Tymotheus, elle lui aura aussi donné ces quelques précautions d'usage de la magie : les elfes n'appréciaient guère les manifestations de l'arcane dans leurs terres, et si la nécessité de la guerre pouvait être un bon argument, il avait ses limites. L'humaine confia donc à la draenei un épais carnet annoté de runes qu'elle utilisait elle-même pour ses sortilèges et son équipement, ainsi que son matériel de calligraphie. Dans l'idéal, il faudrait que la draenei apprenne rapidement à retranscrire ses propres sorts en runes, même si cela risquait de limiter sa capacité à improviser dans la bataille. Une fois cela fait et les au revoir échangés, les partants prirent le chemin de la plage pour rejoindre le navire. Exception faite de Thenna qui au terme de sa leçon sur l'importance de restreindre son usage de la magie en terre kaldorei décida de rentrer à Dalaran... En se téléportant.
Tym appréciait sa cousine, mais à l'unanimité de ses personnalités, elle était parfois difficile à suivre.

HRP:
 

Les premières explorations d'Amberina lui auront permis de rendre compte de la situation délicate dans laquelle se trouvait Orneval. En effet, si la Retraite d'Orendil avait jusque là semblé sous le contrôle des kaldoreis, cette situation ne dura pas. Ceinwyn et Vahslann furent aux premières loges pour constater l'arrivée des forces de la Horde, venue du sud, ainsi que de l'est. Des combattants orcs, juchés sur des loups étaient parvenus à repousser les quelques défenseurs et les forcèrent à se retrancher dans la retraite. Mais plutôt que de s'adonner au pillage comme on l'aurait attendu de telles brutes, les orcs investirent le repaire de Bathran, ouvrant la voie à plusieurs apothicaires réprouvés. De nouvelles expériences semblaient se préparer dans la clairière...

L'autre conséquence directe de cette attaque était que les feux follets déplacés dans les environs par la Guerre des Epines se retrouvaient désormais coupés des elfes et donc incapables de les soutenir. Une situation problématique quand on savait le rôle que ces esprits pouvaient jouer dans l'effort de guerre kaldorei.


Revenir en haut Aller en bas
Amberina

avatar

Messages : 115

MessageSujet: Re: A la lisière de la Lune Noire   Mar 15 Jan - 9:00

Une fois son rapport fait à Abermalt, Amberina pris le temps de dire au revoir à Altaya, échangeant quelques "mots" avec elle en langue des signes.
Revenir en haut Aller en bas
Katanja

avatar

Messages : 243

Feuille de personnage
Âge:

MessageSujet: Re: A la lisière de la Lune Noire   Mar 15 Jan - 10:08

Après avoir surveillé de loin le déballage des fournitures, principalement destinées aux besoins et au confort des vivants, Katanja salua le départ d'une partie de la Compagnie d'un hochement de tête.

Ensuite, elle proposa au Capitaine de partager avec les nouveaux "alliés" de la Compagnie les rudiments de leur langage de guerre, basés sur des signes. En effet, s'ils devaient combattre ensemble, ce langage serait plus utile que les divers patois parlés que s'ingéniait à apprendre Yerisha.
Ceci dit, il était bon que les vivants s'occupent l'esprit, car ainsi ils ne pensaient pas à la mort.
Revenir en haut Aller en bas
Yerisha



Messages : 53

MessageSujet: Re: A la lisière de la Lune Noire   Mar 15 Jan - 14:55

Yerisha ne sera pas offusquée du temps mis par Sharys pour choisir ses vêtements : elle savait l'importance d'être bien habillée, et à l'aise dans ses habits, plus particulièrement dans une situation comme celle dans laquelle ils se trouvaient. La draenei aura également particulièrement appréciée ce premier cours de thalassien, quand bien même elle se focalisait plus sur la compréhension que sur l'expression, usant de sa magie pour retenir les significations de ce qu'elle entendait.

L'annonce du départ de divers membres de la compagnie laissa place à une humeur plus réservée, quand bien même elle aura lancé à Grisvald que le groupe regretterait certainement son sens de la purdence et de la retenue - un léger sourire jouant sur ses lèvres comme elle prononçait ces paroles.

Lorsque se fut le tour de Thenna d'annoncer son départ, elle lui souhaita de progresser sur son 'problème', afin de pouvoir les rejoindre au plus vite ! Elle accueillit cependant spn carnet, son matériel de calligraphie et ses conseils avec une moue mitigée, mais hocha la tête, lui confiant également dans le même temps que certaines entitées plus ou moins magiques avaient également recours aux inscriptions sur elles-mêmes, et que cela pouvait constituer une possibilité de solution pour son problème.

Une fois que le camp eu recouvré son calme, et comme les stratèges de la compagnie étudiaient sans doute cartes et derniers rapports sur les mouvements ennemis, Yerisha se plongea dans l'étude du carnet, invoquant également ses propres souvenirs sur cette forme de pratique magique. Au bout d'un certain temps, la draenei s'agitera soudainement, pliant et calligraphiant une feuille vierge pour créer au bout d'un petit moment un oiseau de papier stylisé, lequel s'élança dans les airs et se mit à voler au-dessus du camp, animé par les runes qui ornaient ses ailes.
Revenir en haut Aller en bas
Sharys

avatar

Messages : 4

MessageSujet: Re: A la lisière de la Lune Noire   Mar 15 Jan - 20:02

Sharys aura observé les divers départs des membres qu'elle venait tout juste de rencontrer, notant les différentes réactions des personnes qui occupaient le camp sans faire de remarque. D'un simple geste d'au revoir, elle restera quelque peu en retrait en les regardant s'éloigner.

Elle aura pris connaissance de la carte mise à disposition, mais demeurera en retrait quand au décisions, remarques, et choses potentielles à noter, laissant opérer la Compagnie qui semblait habituée à fonctionner ensemble et offrant simplement son aide en cas de besoin.

Elle sera assez réceptive aux signes muets montrés part Kantaja, expliquant que sa petite sœur, une ranger, en utilisait souvent autrefois, lui ayant transmis quelques bases au fils du temps.

Lorsque Yerisha ferra s'envoler le petit oiseau de papier, la Ren'doreï l'observera avec insistance pendant de longue minute flotter au dessus du camp.
Revenir en haut Aller en bas
Alethdras

avatar

Messages : 1

MessageSujet: Re: A la lisière de la Lune Noire   Hier à 22:04

Après le combat et le court échange qui s'en suivit, le Chasseur retournera d'un pas lent et calme vers les bois, s'éloignant du refuge ou la Compagnie avait décidé de déplacer son camp. Peu désireux de croiser ou interagir particulièrement avec les siens, il n'aura pas montré davantage de souhait de s'intégrer ou d'imposer sa présence d'une quelconque façon que ce soit.

Simplement, le parjure aura disparu comme il est venu, ne laissant de sa présence fugace que quelques souvenirs rémanents et ses marques dans l'affrontement auquel il aura participé.
Revenir en haut Aller en bas
Abermalt

avatar

Messages : 542

Feuille de personnage
Âge: Cinquantaine

MessageSujet: Re: A la lisière de la Lune Noire   Hier à 22:12

A peine installé, le camp de la Compagnie devait déjà être levé. Les tentes furent démontées et les fournitures rassemblées afin d'être transportées à la retraite d'Orendil et partagées avec les elfes qui en auraient besoin après le saccage de leur demeure. Ceux qui étaient les apprentis d'Orendil se chargèrent aussi des quelques blessés de l'attaque.

Dans les jours à venir, le bâtiment aurait droit à de sommaires réparations, menées par le druide local et Tym, sous la forme de Flora. D'épaisses racines vinrent ainsi bloquer l'accès à la brèche faite au mur et soutenir l'étage là où les piliers avaient été endommagés.

Les Sentinelles supervisaient l'organisation de la retraite et de ses occupants, assurant diverses patrouilles et approvisionnements par le biais de la faune et de la flore locales. Ce faisant, elles gardaient toujours un œil méfiant sur la mage, la ren'dorei et la morte-vivante. Leur meneuse, la Sentinelle Shyela, décida finalement de crever l'abcès en demandant au capitaine ce que sa compagnie était venue faire dans la région. Car si elle cherchait réellement à aider les kaldorei, alors elle devrait le faire d'une façon plus respectueuse des terres qu'elle désirait sauver.

Le vieux worgen argua qu'il aurait été idiot de retenir ses coups face aux orcs, et même dangereux dans la situation où la compagnie avait trouvé les elfes. Ce à quoi la Sentinelle rétorqua en pointant du doigt le cratère marqué par les gangreflammes : "Si tous nos alliés étaient ainsi, nous n'aurions plus besoin d'ennemis. Il y a une mesure à la force nécessaire pour vaincre les orcs, nous n'en accepterons pas plus."

C'est donc à cette condition et à cette condition seule de modérer les déferlements de puissance que les Sentinelles seraient prêtes à accepter l'aide de la compagnie et donc de partager leurs informations avec elle. D'ici là, les seules auxquelles elle avait accès était un rapport établi par Tym et Alduriandre sur la situation au Repaire de Bathran. Là, les apothicaires réprouvés s'étaient installés avec plusieurs abominations pour les protéger. Les chasser de la clairière serait une bonne chose pour la sécurité de la retraite d'Orendil. Mais il faudrait avant cela définir ce que les Sentinelles estimaient comme la puissance de feu raisonnable à déployer. Et parmi la Compagnie, il n'y avait finalement que Tym et Amberina pour aider leurs camarades à mesurer leurs forces.
Revenir en haut Aller en bas
Katanja

avatar

Messages : 243

Feuille de personnage
Âge:

MessageSujet: Re: A la lisière de la Lune Noire   Aujourd'hui à 9:40

Katanja écouta d'une oreille distraite les plaintes et récriminations de la Sentinelle Shyela.
Si celle-ci ne souhaitait pas profiter des pleines capacités de la Compagnie, nul doute qu'il y avait de part ce monde d'autres combats à mener contre le corruption. Par ailleurs, il semblait bien que d'autres Kaldorei ne partageaient pas ses réserves, puisque l'on parlait d'un très récent et sombre pacte avec Elune.

Alors que les cendres de Teldrassil étaient à peine retombées, à la Sentinelle de choisir si la Compagnie pouvait fouler les quelques pâquerettes ayant survécu au passage de la Horde !
Si elle l'acceptait, alors il serait bon d'aller rendre visite au Village Crin de Chardon, afin de le sécuriser et de ne pas être coupé de ses bases lors de la suite de l'avancée de la Compagnie.
Revenir en haut Aller en bas
Amberina

avatar

Messages : 115

MessageSujet: Re: A la lisière de la Lune Noire   Aujourd'hui à 10:59

La rangari n'avait d'ailleurs pas tardé à essayer de nouer quelques relations avec les Sentinelles, mettant à profit autant que possible les quelques connaissances qu'elle avait pu acquérir de leur corps lors de son entrainement à Darnassus.
Elle savait que la tâche serait difficile car la simple présence des autres membres de la Compagnie était source de mécontentement et elle n'osait imaginer comment ils réagiraient quand les combats éclateront vraiment.

Une fois le transfert de leur équipement terminé, et après avoir pris soin de la brace Chauncey, elle prévint rapidement Abermalt, même si elle ne doutait pas qu'il devait déjà le savoir, qu'il serait prudent que Katanja et Grimsvald restent à l'écart s'ils ne voulaient pas rejoindre les morts une seconde fois - un tir malheureux n'était jamais très loin dans la fureur des combats, et que rester en retrait sans intervenir serait sans doute la seule puissance de feu raisonnable qu'ils tolèreraient. Et encore, même ainsi elle faisait confiance à dame Katanja pour trouver le moyen d'envenimer la situation.
Elle exprima également son souhait d'une réunion pour elle et Alduriande avec la Sentinelle en charge des missions de reconnaissance. Les elfes tenaient à rester maitres des opérations chez eux et il était important de leur montrer qu'ils n'avaient aucune intension de se comporter de manière hautaine comme le faisaient si souvent les humains.

Une fois l'heure du meeting venu, elle s'y rendit avec le jumeau. Si L'objectif était avant tout de commencer à échanger autant d'informations que possible, il était important de tisser des liens de confiance et montrer qu'au delà des apparences ils partageaient la même soif de protéger la région.
Après avoir fait quelques présentations rapides où elle expliqua que selon elle, agir de concert ne devrait pas poser trop de problème, que le double handicap - non pas qu'elle le voyait comme tel, mais il fallait prendre en compte la haute vision que les elfes avaient d'eux-même - d'être humain et sourd n'enlevait rien à l'efficacité de son compagnon en terme de reconnaissance, et qu'elle-même avait quelques rudiments sur leurs méthodes de fonctionnement.
Concernant l'échange d'information, c'était comme elle si attendait, quasiment à sens unique, l'elfe ne lâchant que des miettes qui confirmaient ce que la Compagnie savait déjà ; eux en revanche avaient du en plus répondre à des questions sur les autres membres de la Compagnie, y compris, et surtout ceux repartis sur le bateaux. Si Alduriande fut dérangé par les propos secs et parfois peu amène de la rangari sur ses compagnons, il ne protesta vraiment que quand elle aborda le cas de Thenna.
Le chemin serait sans doute encore long avant qu'ils ne soient acceptés, si c'était un jour possible, mais elle avait obtenu qu'ils les accompagnent, avec bien évidemment obligation de lui faire leur rapport dès leur retour de missions de reconnaissance.
Revenir en haut Aller en bas
Yerisha



Messages : 53

MessageSujet: Re: A la lisière de la Lune Noire   Aujourd'hui à 11:19

Par souci de diplomatie, Yerisha aura laissé Abermalt discuté avec Shyela, mais n'aura pas caché son mécontement face aux paroles de la sentinelle. Régulièrement et pendant tout le temps passé à la retraite, la draenei aura marmonné des paroles peu amènes concernant les kaldorei de cette forêt et leur vision rétrograde de la nature des choses, leurs craintes puériles et leur immobilisme qui frôlait selon elle au suicide, arguant notamment auprès d'Abermalt qu'à sa connaissance, Tyrande elle-même avait accepté le retour de certains des mages kaldorei dans leur société il y avait quelques années de cela, et qu'elle pouvait très bien aller les voir pour faire entendre raison à ce groupe d'ignorantes inconscientes. Elle aura fortement approuvé la remarqué de Katanja concernant les rituels menés à Sombrivage, et que si on considérait que ses talents n'étaient pas les bienvenues ici, elle irait en faire usage ailleurs.

Un certain nombre de ses plaintes se fit en draenei, afin d'éviter peut-être de trop insulter leurs hôtes, ou simplement parce qu'elle trouvait un champ d'expression plus vaste dans sa propre langue. Elle accusa copieusement les kaldorei de ne pas avoir su surmonter certains traumatismes de leur histoire, ce qui les empêchait de voir les choses dans leur vérité, et de n'être, au final, qu'une race empreinte de faiblesse et facilement corruptible, qui n'avait ni la volonté ni la force morale requise pour manipuler les arcanes comme il le fallait, et qui de ce fait entendait refuser à quiconque ce qu'il n'étaient pas capables d'accomplir. Elle ajouta qu'en comparaison, les gardiennes étaient des modèles de progressisme et de compréhension, et que même un arbre inanimé avait plus de bon sens que Shyela.

Après un certain temps, où Yerisha alterna entre des périodes de grogne et de marmonnements hostiles, et de longues heures où elle méditait, étudiait les notes de Thenna et essayait d'imaginer des transcriptions possibles de ses sorts en runes, l'arcaniste alla voir Abermalt, le prenant à part pour exposer ses vues sur la situation. D'une part, elle s'estimait accuser à tort, et injustement associée aux pratiques de la gangremagie et de celle du vide - si on pouvait appeler cela 'magie'. Son art, quoique potentiellement dévastateur, était précis, n'affectait pas la nature autrement que physiquement, et l'énergie qu'elle déployait se dissipait toute seule sans laisser de traces - les sorts qu'elle utilisait étaient suffisamment maîtrisés et insuffisamment puissants pour affecter durablement la nature. D'autre part, voyant qu'elle risquait de perdre Abermalt avec des explications techniques, Yerisha enchaînant en proposant de prendre contact avec un mage kaldorei, afin d'avoir un avis moins primitif et des conseils plus pertinents, ainsi qu'éventuellement une attestation du caractère bénin des énergies qu'elle déployait.

Elle s'engageait de toute façon à utiliser les arcanes d'une manière plus 'traditionnelle' du point de vue des kaldorei, mais, arguait-elle, certaines situations nécessitaient des exceptions, et elle risquait d'être toujours associée au chasseur de démon et à l'elfe du vide, et à l'usage de forces corrompues, si un kaldorei ne se portait pas garant d'elle et de son art.

Concernant les discussions stratégiques, la draenei opprimée n'y aura guère participé - pas du tout, à vrai dire, si ce n'est pour exprimer à voix basse ses complaintes habituelles, laissant les autres décider de la marche à suivre.
Revenir en haut Aller en bas
Sharys

avatar

Messages : 4

MessageSujet: Re: A la lisière de la Lune Noire   Aujourd'hui à 11:45

La ren'doreï aura participé au déménagement du camp, ayant quelque difficultés à porter des charges trop lourdes, elle aura davantage été utile pour plier les tentes, ranger les effets de chacun de façon optimale et veiller à de rien oublier...

Son minois souvent avare en expression semblera pourtant soucieux de s'installer aussi proche du peuple Kal'doreï, devinant avant même que la Sentinelle le confirme que la cohabitation s’annoncerait difficile.
Sharys aura présenté des excuses aux elfes, sur un ton qui leurs paraitra assez peu convainquant, assurant que sa magie était sous contrôle et qu'elle ne l'utiliserait pas dans le cas contraire. Chaque incantations étaient le fruit d'années de travail et de maitrise, ajouta t-elle.
Elle viendra ensuite vers le Capitaine Worgen, assurant la même exacte chose, ajoutant par ailleurs d'une voix un peu plus basse encore, qu'elle était tout à fait incapable d'utiliser d'autres techniques, étant une piètre combattante au corps à corps qui plus est.
Si à sa façon elle lui semblera sincère, elle n'aura néanmoins rien expliqué en détail.

Avec la permission des membres de la Compagnie, elle installera une tente, au choix la plus petite, le plus en retrait possible de ce nouveau campement, préférant s'isoler des regards trop insistants lorsque sa présence n’était pas requise.

Attendant les prochains ordres, la petite elfe se mis à griffonner sur un bout de papier , les courbes de l'immense foret qui se dessinait devant eux comme un gouffre sans fond.


Dernière édition par Sharys le Jeu 17 Jan - 19:08, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Katanja

avatar

Messages : 243

Feuille de personnage
Âge:

MessageSujet: Re: A la lisière de la Lune Noire   Aujourd'hui à 12:31

N'étant que peu ouverte aux demi-mesures, les plaintes de la Sentinelle eurent sur Katanja l'effet imprévu de resserrer ses liens avec les autres membres avec la Compagnie, y compris avec la petite nouvelle, Sharys.
Après tout, elles se retrouvaient toutes, sans avoir rien fait d'autre que proposer leur aide, dans la catégorie des créatures bizarres et dangereuses.

Elle n'alla pas jusqu'à jeter à la face de l'irresponsable Longues-Oreilles qu'elle-même n'avait en rien choisit sa condition, mais clama bien haut en commun que si l'on ne voulait pas d'elle pour botter des culs rouges, elle en trouverait très facilement d'autres à botter ailleurs, sur des terres où l'on ne donnait pas des leçons sur l'utilisation de telle ou telle magie.
Revenir en haut Aller en bas
Amberina

avatar

Messages : 115

MessageSujet: Re: A la lisière de la Lune Noire   Aujourd'hui à 14:01

Des réactions auxquelles elle pu assister, celle de Yerisha fut pour elle la plus surprenante. Elle avait toujours trouvée la Draeneï réfléchie, et là elle se comportait comme Thenna. Et encore, cette dernière, malgré tout ses défauts savait que l'étalage de magie ne ferait pas bon ménage dans cette forêt millénaire.

Chaque fois que dame Katanja, parlait de man'aris, elle pensait à sa mère et à son dédain pour celles et ceux de son peuple qui avaient tourné le dos aux leurs pour s'allier avec les démons. Les deux avaient le même dégoût dans leur voix quand elles prononçaient ce mot, et ce sentiment était partagé par tous les membres de sa race qu'elle avait pu rencontrer par le passé.
Si les histoires de son enfance sur l'histoire du peuple elfe étaient vrais, il était logique qu'ils aient le même dégoût pour tout ce qui touche à la magie.
Peut-être que le manque de compréhension de Yerisha venait comme elle disait d'un autre monde ? Elle n'avait jamais vraiment compris sauf que c'était comme celui de sa mère, mais diffèrent. Sûrement aussi qu'elle n'avait jamais entendu parler des histoires qu'on racontait sur Azshara et les elfes.

Sur Sharys, elle était plus réservée et préférée la surveiller du coin de l'oeil. Ce n'était que la seconde fois qu'elle en croisait une, et cela avait faillit mal se finir la première fois. En attendant de savoir si son peuple était ami ou ennemi, il valait mieux rester prudente, d'autant plus qu'elle semblait faire se maximum pour ne pas faire de vague et rester discrète.
Elle n'avait rien contre sa discrétion, bien au contraire, mais on ne la tromperait pas deux fois.
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: A la lisière de la Lune Noire   

Revenir en haut Aller en bas
 

A la lisière de la Lune Noire

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

 Sujets similaires

-
» La cabale de la Lune Noire
» Chgros, de Chnord !
» lorient__1500pts
» Gascogne: [RP]la liste noire de la ridicule Grande Prévoté Royale
» Le Mystérieux Crâne d'Acier sur la lune Dent-d'Or.

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Compagnie du Loup Gris :: La Façade :: Aventures-