Forum de la guilde Compagnie du Loup Gris sur Kirin Tor - Alliance
 
AccueilAccueil  FAQFAQ  RechercherRechercher  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez | 
 

 Psychose

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Ceralynde

avatar

Messages : 30

Feuille de personnage
Âge: 23

MessageSujet: Psychose   Mar 15 Juil - 16:10

La pluie...

Elle ruisselait sur mon visage qui s'en retrouvait boueux. J'étais à terre, mes jambes refusaient de bouger. En réalité, c'est tout mon corps qui refusait de bouger, engourdi par la douleur, je n'arrivais plus à tenir mes armes, je n'arrivais plus à canaliser le moindre sort. Mon adversaire se tenait devant moi, je n'arrivais pas très bien à voir son visage, il semblerait que ma vision commencait à me faire défaut également.

_Une Torche n'est jamais éternelle, petite, il est temps pour toi de t'éteindre Me lança t-il en approchant sa main, je pouvais voir son étrange aura, et la sentir broyer ce qu'il me restait de vivacité...

-----------------------------------


Je me suis réveillée en poussant un de ces hurlements dont j'ai le secret. En sueur, haletante. Je passais mes mains sur mon visage pour essayer de me calmer et de recouvrer mes esprits. Je sentais une paire de bras venir m'enlacer, tandis que l'on me chuchotait :
_Hmm, tu as encore cauchemardé ? Tu es encore stressée ?, je répondis en envoyant un coup de coude par réflexe.
_Doucement, doucement, j'aurai du avertir, c'est ma faute, je sais pourtant que tu as le réveil difficile, s'excusa l'individu tandis que la mémoire me revenait.

Je reprenais doucement confiance en triturant la bague à mon doigt, marquée par le temps mais toujours là. Cet homme, c'est Eimdal, conseiller militaire pour l'armée de Hurlevent. Mon époux depuis aussi loin que ma mémoire arrive à remonter. J'ai toujours eu ce soucis de mémoire et d'altération de mes perceptions. C'est ainsi que l'on s'est connu d'ailleurs, il désirait me soigner mais n'a jamais trouvé l'origine de cette malédiction. Quand à moi, je restais convaincue que quelque chose n'allait pas. J'avais quelques talents en magie grâce à mon sang quel'dorei, je percevais certaines anomalies, des sentiments de déjà-vue, des absences... Et ces rêves que je faisais souvent. Ils étaient un moyen d'évacuer mon stresse selon le druide qui m'a inspecté, stresse que j’accumulerai sans le vouloir à cause de mes perceptions selon la théorie d'Eimdal. Pour ma part, je savais que c'était faux, mais je ne savais pas de quoi il s'agissait.

Pour une fois, je cuisine pour trois, nous avions un enfant qui était écuyer. Son mentor étant en permission, il put lui aussi rentrer nous voir. Je m’efforçais de cacher mes doutes en me concentrant sur ma cuisine. Dans le reflet d'une des assiettes, j'aperçois une silhouette peu rassurante, que je n'arrive pas à identifier, mais son regard se fixe de façon dérangeante sur moi. Attrapant une lame qui me passe sous la main, je me retourne vivement pour la lancer vers ce que je pensais avoir vu. La lame se ficha droit dans le mur, un peu en hauteur, tuant au passage une araignée qui s'était installée là.


_Qu'est-ce qu'elle a maman ? demanda notre fils
_Ce n'est rien, tu sais comme ta mère n'apprécie pas tellement ces bestioles, n'est-ce pas ? le rassura Eimdal

C'est avec une moue peu convaincue de notre enfant et un Eimdal qui cherchait à le rassurer que la soirée repris son cours, jusqu'à ce que finalement, notre fils monte se coucher, me laissant en tête à tête avec mon époux. Son expression rassurante a laissé place à une mine exaspéré.

_Tu aurais pu le blesser !? Je comprend que tes perceptions te troublent, mais de là à manquer de tuer notre fils ! gronde t-il avant de reprendre un ton plus calme. _Je sais que ces hallucinations ont l'air réelle, mais je t'ai déjà dit aussi que tu ne craignais rien tant que tu resterais ici. Tu n'as pas à avoir peur de quoi que ce soit dans cette maison, d'accord ? Je bougeonne un peu, sans répondre à son sermon.

J'ai placé des runes autour de notre maison, tu te souviens ? Rien ne peut entrer te faire du mal, donc ne t'inquiète pas. Je trouverai ce qui te trouble et tout cela cessera.

Je hoche la tête sans être convaincue, quelque chose ne tourne pas rond et je trouverai quoi... Même si je dois agir en dehors des rails.



---------------------------------


... _Je trouverai ce qui te trouble et tout cela cessera. murmura la quel'dorei, en transe, ne se réveillant que quelques minutes plus tard pour faire face à l'un de ses semblable, un quel'dorei imposant, souriant, transpirant la suffisance.

_Te voir méditer est toujours aussi étrange, ma chère. lança t-il, narquois.
_Je suis quelqu'un de surprenant, tu devrais le savoir. Plus important, qu'en est-il du sujet que l'on va confier à cette kaldorei ? Est-il prêt ?
Bien évidemment affirma t-il avec assurance.

Tandis que les deux quel'dorei se saluèrent avant de chacun repartir de leur côté, l'homme s'arrêta, demandant à sa comparse :

_Et que fait-on pour elle ?
_Rien n'a changé. Nous continuons.

L'homme hocha la tête sans rien ajouter et les deux se séparèrent
Revenir en haut Aller en bas
 

Psychose

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

 Sujets similaires

-
» Depart de psychose et de moi-même , snif ...
» Psychose et Moi (coupe de cheveux)
» N'annif totote (J-1) et psychose (J-2)

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Compagnie du Loup Gris :: La Façade :: Aventures-